mardi 27 décembre 2016

Problème avec le RNDDH : Pourquoi tant d’écart entre les rapports du RNDDH et les déclarations de ses représentants dans la presse?

Problème avec le RNDDH : Pourquoi tant d’écart entre les rapports du RNDDH et les déclarations de ses représentants dans la presse?
En 2004, un rapport du RNDDH avait accusé l’ancien ministre de l’intérieur Jocelerme Privert de massacre dans la commune de Saint-Marc, localité La Scierie. Pourtant, depuis le 14 avril 2016, ce même RNDDH apporte un appui inconditionnel à ce même Jocelerme Privert devenu Président provisoire de la République d’Haiti, sans expliquer à l’opinion publique les motifs de ce changement de position face à l’homme qu’il avait accusé de massacrer des innocents causant son emprisonnement pendant environ 2 ans. Aucune excuse publique.
Le 20 novembre 2016, suite à l’observation des élections, le RNDDH a publié un rapport avec la Coalition d’Observation Electorale (COE) qui regroupe CONHANE, CNO, RNDDH, CARDH et POHDH, avec pour titre: “ Elections du 20 novembre 2016 : Un scrutin acceptable — Des préoccupations; Des corrections à apporter” mais “Un scrutin acceptable”. Ce qui n’empêche pas dans la presse, les responsables de cette même organisation font des déclarations discordantes visant à dé-légitimer le scrutin.
Comment comprendre cette pratique du double langage l'organisation??? Le RNDDH peut-il servir deux (2) maitres à la fois en produisant des "rapports factuels pour ses bailleurs de fonds" et des "déclarations quasi-partisanes pour satisfaire la classe politique traditionnelle ou le pouvoir de facto en place"?
Nous vous invitons à lire le Rapport conjoint du RNDDH avec les autres membres de l’COE: http://rnddh.org/content/uploads/2016/12/1-Elections-Nov2016.pdf
Enregistrer un commentaire