vendredi 24 février 2017

Note d’information aux parlementaires haïtiens et à l’opinion publique —-

Retour sur les 19 diffamations de Jean Junior Joseph alias Me Patrick Christophe contre l’ex-Premier Ministre Laurent Lamothe.-
L’admission de Jean-Junior Joseph (JJJ) au Cabinet particulier du Président de l’Assemblée nationale le place dans une position idéale pour désinformer et induire les parlementaires haïtiens en erreur. Une prestigieuse institution Républicaine comme le parlement haïtien doit-être au-dessus des initiatives égoïstes d’accusations mensongères, motivées par la jalousie, l’envie, l’aigreur… Monsieur Joseph a travaillé pour le Premier Ministre Gérard Latortue, l’oncle du Sénateur Youri Latortue comme Directeur de l’information à la Primature de 2004 à 2006. En ce temps là, Youri Latortue était responsable de la sécurité de son oncle. Tout lui paraissait normal. 
De 2010 à nos jours, c’est connu qu’il mène une campagne diffamatoire et mensongère, dont les éléments ont été repris sous le faux nom Patrick Christophe. JJJ est un lâche qui n’a pas le courage d’affronter ses adversaires à visière levée, mais habituellement, se cache derrière de faux noms pour attaquer ses concitoyens. Ne se contentant pas de manipuler quelques journalistes paresseux et/ou peu professionnels, aujourd’hui, il ose s’en prendre aux parlementaires haïtiens qu’il cherche à induire en erreur. Face à ce professionnel de la diffamation, nous sommes obligés de répandre la vérité le plus que possible en démontant point par point les 19 accusations mensongères de Jean-Junior Joseph alias Patrick Christophe contre Laurent Lamothe : 

Diffamation #1 : Laurent Lamothe manipule Guy Philippe
- On ne comprend pas sur quelle base le nommé Patrick Christophe/JJJ a décidé que Laurent Lamothe a quelque chose à voir avec les déclarations de Guy Philippe concernant le Sénateur Youri Latortue. Laurent Lamothe a repris ses activités personnelles d’entrepreneur; il voyage sans répit à travers le monde. Ces derniers jours, il est extrêmement occupé entre l’Europe et l’Afrique. De plus, faire croire qu’on peut facilement manipuler une personne détenue par les autorités fédérales américaines quelques semaines avant un procès criminel relève de la fiction ou de la démence.

Diffamation #2 : Médisance contre Global Voice
- Le public doit comprendre la jalousie qui ronge certains individus devant le succès de Laurent Lamothe en Afrique et le développement à travers le monde de la Compagnie Global Voice Group (GVG) dont il est co-fondateur. Contrairement aux mensonges des langues de vipères, GVG continue d’offrir ses services aux pays africains jusqu’à aujourd’hui. Laurent Lamothe et ses partenaires sont toujours les bienvenus dans ces pays africains qui considèrent les haïtiens comme des frères. Le week-end écoulé, il a assisté à l’investiture du nouveau président Gambien, Monsieur Adama Barrow. La semaine d’avant, il a été accueilli chaleureusement par le Président du Togo qui a organisé une réception en la circonstance, puis par le Président du Ghana. En Afrique du Sud, la compagnie Global Voice Groupe vient de recevoir l’un des prix les plus prestigieux du Continent : celui de Frost Sullivan, pour son sérieux et sa compétence.
Le problème est qu’en Afrique, certaines compagnies qui dans le temps, régnaient sans partage se voient concurrencées. De plus, les entreprises qui comme GVG font de l’audit des appels téléphoniques ne sont pas bien vues par les opérateurs mal-intentionnés de la communication. Ils font appel au service des diffamateurs professionnels comme Patrick Christophe/JJJ, pour calomnier les gens honnêtes. 
Ce Patrick Christophe qui est une nouvelle invention de Jean Junior Joseph (JJJ), vu qu’il reprend les mêmes accusations sans fondement véhiculées depuis 2012 par les sites TOUT-HAITI et Ti-Yvon, semble travailler au profit de compagnies néo-colonialistes occidentales qui n'acceptent pas l'idée que des Etats Africains puissent avoir le service technique nécessaire pour pouvoir auditer les appels internationaux et déterminer souverainement la somme à verser en termes de contribution fiscale au trésor public de ces pays en voie de développement. 
De plus, ne trouvez vous pas cela étrange que des haïtiens cherchent à détruire l'image d'un entrepreneur haïtien fondateur d'une compagnie de dimension internationale et capable de concurrencer sur le marché international?  Alors que tous les pays du monde cherchent des marchés pour leurs entreprises et/ou défendent les entreprises de leurs ressortissants, n’est-ce pas indigne qu’un petit groupe d’haïtiens aigris cherchent à salir la réputation d’une entreprise d’origine haïtienne au profit de compagnies d’autres pays?

Diffamation #3 : Des dollars aux parlementaires pour le voter comme premier Ministre??
- Jean-Junior Joseph alias Patrick Christophe ne peut avancer aucune preuve; car il n’en a pas. Son objectif est seulement de nuire à la réputation de Laurent Lamothe. 
Pour l’histoire et pour la vérité, c’est connu que Laurent Lamothe avait promis des fonds communaux de développement en faveur des villes de provinces, des villages, des bourgs…des espaces les plus reculés d’Haiti où l’Etat est totalement absent. Les parlementaires de la 49e législature ont voté en ce sens. D'ailleurs, pour ratifier le Premier Ministre Enex Jean-Charles et le Budget rectificatif de 2016, les parlementaires de la 50e législature viennent de réclamer l'allocation de fonds communaux qui constituent une garantie pour le développement local. Dans une démocratie, le Premier Ministre doit-être à l'écoute du parlement. Point n’est besoin de manifestations violentes, de menaces ni d'intimidations pour obtenir le vote des parlementaires. Il suffit de négocier, de comprendre leurs préoccupations et de trouver des consensus.

Diffamation #4 : Des amis et membres de la famille de Laurent Lamothe dans les ambassades??
- Nous mettons en défi Patrick Christophe/JJJ de citer les noms et prénoms de tous ces amis et membres de la famille de Laurent Lamothe qui étaient nommés dans les ambassades et consulats. Sur les 850 postes dans les 48 consulats et Ambassades, JJJ ne peut citer qu’un seul membre de la famille Lamothe : Vanessa Matignon, comme chargée d’affaires; une avocate de profession en France, très compétente et qui a permis à Haiti d’économiser plus de 250,000 dollars l’an en cumulant le poste de la francophonie pour le même salaire, donc en évitant au pays de nommer 2 personnes pour un travail très similaire dans le même édifice. 
De plus, depuis le départ de Laurent Lamothe, le personnel diplomatique a augmenté à un fort pourcentage. Un constat qui place Monsieur Lamothe au bas du tableau des Ministres ou premiers Ministres ayant effectué des nominations dans la diplomatie haïtienne. 
Pendant son séjour au Ministère des Affaires Etrangères, Monsieur Lamothe a nommé 28 personnes et rappelé 20, donc un ajout de 8 personnes seulement; alors que le Président Jocelerme Privert a nommé 171 personnes en un (1) an seulement. Pourtant, JJJ et tous ceux qui se prennent pour des critiques de la diplomatie haïtienne n’ont pas dénoncé l’administration Privert/Jean-Charles. 

Diffamation #5 : Boulimie??
- Laurent Lamothe a d’abord été Ministre des Affaires Etrangères; ensuite, en devenant Premier Ministre, il a démissionné pour devenir Ministre de la Planification. Il s’est toujours acquitté dignement de ses fonctions et n’a jamais révoqué qui que ce soit par BBM. Dire le contraire, c’est encore de la médisance.

Diffamation #6 : Tentative de vente de la HAITEL
- Laurent Lamothe ne s’est jamais impliqué dans les démêlés de la compagnie de téléphonie Haitel avec l’Etat Haitien et ses autres créanciers. La compagnie Haitel a subit un jugement déclaratif de faillite par un tribunal compétent suite à la mauvaise gestion de ses propriétaires accumulant des dettes totalisant environ $150M US à la DGI, La Teleco, le Conatel, l’EDH, l’ONA et à d'autres créanciers. Ceux qui attaquent Monsieur Lamothe sur ce dossier lui reprochent de ne pas avoir utilisé le pouvoir d'Etat pour protéger la Haitel, faire obstruction à la justice, empêcher l’exécution du jugement de faillite i.e. leur garantir l’impunité. 
Le dossier Sonson LaFamilia et Clifford Brandt sont des exemples que Laurent Lamothe ne conçoit pas le pouvoir d'Etat comme moyen de protéger des bandits et/ou des citoyens en conflit avec la loi, de garantir leur impunité ni de faire obstruction à la justice. Il a préféré subir les conséquences politiques de sa droiture au lieu d'être la marionnette des bandits et des délinquants. Les policiers haïtiens sont témoins de la position de fermeté du Premier Ministre Lamothe quand il s’agit de faire respecter la loi, l’ordre public et les décisions de justice. 

Diffamation #7 : Viol des règlements de la CNMP? 
- Pur mensonge! Tous les contrats octroyés sous le gouvernement de Laurent Lamothe l’ont été selon la loi et les règles de l’art.

Diffamation #8 : Contrats de $32M octroyés à son cousin pour achats de lampadaires??
- Intoxication! De quel cousin parle t-on? Car, il n’y a pas eu de contrat octroyé à aucun individu pour achat de lampadaires. Les contrats pour achats de lampadaires ont été octroyés en grande majorité par le BMPAD, et par l’EDH pour l’éclairage des circuits Bourdon, Delmas, Pétion-Ville. Pour l’EDH, la firme ECEM assurait l’installation des équipements, conformément à un contrat de prestation de services. La firme ECEM appartient à Monsieur Roger Jaar qui n’a aucun lien de parenté avec Laurent Lamothe. Madame Andrès Appolon qui était la directrice de l’EDH, le maitre d’ouvrage, à ce moment, peut en témoigner. 
Monsieur Roger Jaar, est un grand homme d’affaire de la capitale haïtienne, connu pour ses investissements comme actionnaire majoritaire de la SOGEBANK et Cola Couronne. Sa compagnie d’électricité ECEM est une contractante de l’EDH depuis environ 30 ans. Elle participe à l’installation des câbles électriques de l’EDH, des poteaux, l’installation de transformateurs et d’autres équipements. Donc, les informations sur ce projet sont disponibles à l’EDH et à l’ECEM.

Diffamation #9 : Contrats dans le journal officiel le Moniteur??
- De quoi parle t-il ce monsieur Patrick Christophe/JJJ? 
Les contrats à ce que nous savons ne sont pas publiés dans le Moniteur. Donc, il ne sait pas de quoi il parle mais s’acharne à mentir et à salir la réputation de monsieur Lamothe qu’il déteste par jalousie et envie.

Diffamation #10 : Fonds Uruguay ??
- Les dépenses en relation avec le don de l’Uruguay ont été auditées par l’inspection Générale des Finances (IGF) du Ministère des Finances. Après analyses des dossiers, le rapport de l’IGF a trouvé que les dépenses sont conformes. Le rapport est disponible et Patrick Christophe/JJJ peut le consulter si vraiment la vérité l’intéresse.

Diffamation #11 : Le 1.50 USD, l’encaissement douteux depuis 2011??
- Les $1.50 sont collectés sur les transferts de la diaspora par la banque centrale qui représente l’Etat haïtien. Ces fonds sont acheminés au Ministère de l’Education Nationale par le biais du Ministère des Finances pour financer le programme de scolarisation universelle gratuite. D’ailleurs, après le départ de Laurent Lamothe en novembre 2014, l’Etat haïtien continue de collecter   1.50 dollar sur les transferts rentrants. A partir de 7 février 2016, les opposants qui critiquaient cette recette au profit de l’Education continuaient à en profiter. Donc, mises à part quelques dénonciations politiciennes et démagogiques, en réalité, tout le monde est d’accord avec le fonds innovant créer par Laurent Lamothe en faveur de l’éducation.

Diffamation #12 : Frais sur les appels entrants en Haiti
- Les cinq (5) centimes par minute d’appel téléphonique entrant, sont collectées par les compagnies de téléphonie. Ces fonds sont réglementés par le Conatel et contrôlés par le Ministère des Finances qui les achemine au Ministère de l’Education Nationale pour le financement de la Scolarisation Universelle gratuite. C’est une affaire inter-institutionnelle. Encore, plus de deux (2) ans après la démission du Premier Ministre Lamothe, l’Etat haïtien continue de collecter les 5 centimes. Le gouvernement de transition de ceux qui critiquaient cette initiative n’a jamais cessé d’encaisser les 5 centimes par minute sur les appels entrants.

Diffamation #13 : Corruption à 100% au Conatel? Le CONATEL a offert un contrat gré-à-gré pour plus de 6 millions USD à une compagnie aux USA pour surveillance et monitoring??
- Laurent Lamothe n’a jamais été Directeur Général du Conatel. C’est au Directeur du Conatel de répondre à cette accusation. De plus, faut-il signaler que le contrat en question a été signé après le départ du Premier Ministre Laurent Lamothe. Ce dossier totalisant une enveloppe de 11 millions de dollars U.S. avait provoqué la réaction de l’animateur Luco Désir qui a été convoqué au Parquet de Port-au-Prince suite à une plainte déposée par Monsieur Jean-Marie Altéma, l’actuel Directeur du Conatel.

Diffamation #14 : Le Directeur du CONATEL, Jean-Marie Guillaume, a été expulsé du Sénat le 4 décembre dernier pour concussions, vols et gabegies administratives et détournements de plus de 20 millions USD (Radio Metropole Haiti)??
- Encore, une allégation qui concerne le DG du CONATEL. Rien à voir avec Laurent Lamothe. Pourquoi veut-on tout ramener à la personne de Laurent Lamothe? Cela devient un cas clinique d’obsession anti-Lamothe.

Diffamation #15 : Un contrat de 48 millions de dollars à la compagnie Smartmatic sans passer par un appel d’offre pour l’Office National de l’Identification (ONI)??
- Il faut questionner le DG de l’ONI sur ce dossier. Toutefois nous tenons à signaler qu’il s’agit d’un don direct du gouvernement de Venezuela envers l’ONI pour l’installation de diverses plateformes de registre civil. Le don en question n’est pas soumis aux mesures d’appel d’offre du gouvernement haïtien qui n’a pas dépensé une gourde pour l’exécution de ce programme financé directement par le Venezuela et non à travers les fonds PetroCaribe. 
Faut-il signaler que souvent, les pays donateurs conditionnent leurs dons à la possibilité de choisir les firmes d’exécution. L’USAID et le PNUD organisent eux-mêmes leurs appels d’offre dans le cadre de divers dons. Les appels d’offre pour les bulletins à l’occasion des dernières élections n’ont pas été soumis aux procédures haïtiennes de passation de marché public. De plus, Jean-Junior Joseph, l’ancien directeur de la Communication à la Primature sous le règne de Gérard Latortue doit savoir l’historique de l’ONI : Un projet de l’OEA, exécuté par une firme Mexicaine, en dehors des procédures administratives haïtiennes.  

Diffamation #16 : Faux scoop d’électricité 24h sur 24??
- Une déclaration qui a été prise hors contexte. Pourquoi ceux qui l’utilisent pour tenter de rabaisser Laurent Lamothe n’ajoutent pas que ce dernier avait aussi parler de partenariat transfrontalier avec la République Dominicaine — comme USA/Canada — pour augmenter rapidement la production en mégawatts? Une idée qui a été totalement critiquée dans la presse et totalement rejetée. Donc, si l’on refuse d’envisager d’autres pistes de solution, c’est normal que l’objectif Electricité 24/24 de Monsieur Lamothe reste sans suite. Toutefois, durant son passage à la Primature, Laurent Lamothe a fait de son mieux pour résoudre le problème de l’électricité en Haiti. Cependant, les critiques ne doivent pas oublier le contexte post-12janvier2010 et l’urgence de l’heure.

Diffamation #17 : La mort du juge Serge Joseph?? 
- C’est une fabrication des parlementaires de l’opposition. Le rapport d’autopsie réalisée au Canada a rejeté toutes les allégations mensongères qui circulaient autour de la mort du juge en question. La thèse de l’empoisonnement véhiculée par les opposants irresponsables a été écartée par les médecins légistes canadiens.
Il faut dire que de 2011 à 2016, on a assisté à des tentatives, sans précédent, d’instrumentaliser la justice à des fins politiciennes. Au lieu d’opter pour une justice sereine, indépendante, travaillant au service du peuple haïtien, des opposants politiques incapables de mobiliser le peuple ont gaspillé les maigres ressources du système judiciaire et les heures de travail des magistrats dans des histoires farfelues, sans fondement, des accusations mensongères fabriquées dans l’unique objectif de se créer une visibilité médiatique.  

Diffamation #18 : Corruption à 100% : La plupart des contrats gré-à-gré sont liés aux compagnies de de la République Dominicaine via Laurent Lamothe au détriment des compagnies haïtiennes??
- La plupart des contrats obtenus par les firmes dominicaines l’ont été par le gouvernement précédent, avant l’arrivée de Laurent Lamothe comme Premier Ministre. D’importants décaissements avaient déjà été faits. Le gouvernement de Laurent Lamothe n’a fait qu’exécuter le suivi de ces contrats sur la base de la continuité de l’Etat.

Diffamation #19 : Haiti paradis fiscal pour Laurent Lamothe??
- Laurent Lamothe n’a jamais commis d’évasion fiscale. C’est totalement faux qu’il soit sous enquête des autorités américaines. Patrick Christophe/JJJ veut à tout prix assassiner le caractère de Laurent Lamothe. Mais, quand on attaque une honnête personne, on obtient l’effet contraire: plus on multiplie de fausses accusations, plus on donne à la victime la possibilité de présenter la vérité et de se faire mieux connaitre.
En 19 points nous avons prouvé que Jean Junior Joseph alias Me Patrick Christophe est le Roi de la diffamation. “Acceptez mes quatre volontés ou votre réputation sera détruite dans la presse et sur les réseaux sociaux!” , tel est le mode opératoire  de Monsieur Joseph. L’homme cherche à créer un “marché de la nuisance diffamatoire” pour rançonner les honnêtes gens. Ce dernier qui se présente comme un expert en Communication, croit pouvoir faire chanter tout le monde en exhibant ses capacités à diffamer au moyen des réseaux sociaux et en manipulant certains journalistes paresseux, incompétents ou corrompus. Car, les informations étant disponibles, le plus simple est de consulter les archives et les personnes responsables pour avoir accès aux dossiers et la vérité.  
C’est triste que ce personnage passe plus de temps à diffamer qu’à utiliser sa matière grise pour construire des idées innovantes qui pourraient faire de lui un homme à succès, comme Laurent Lamothe.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
20 février 2017
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
WhatsApp: 509-3686-9669
Enregistrer un commentaire