mercredi 28 juin 2017

#Haiti : Vote de la loi FNE au Sénat de la République.-

Le Sénat de la République vient tout juste d’adopter la loi FME créant le Fonds National de l'Education. Avec la loi sur le crédit étudiant, le FNE offre beaucoup de possibilités de financement au système éducatif haïtien. 

Le président Michel Martelly fit de cette loi essentielle pour la réussite de son Programme de scolarisation universelle PSUGO, son principal objectif.

Malheureusement, dans une logique politicienne cynique, un groupe de 6 sénateurs mené par Monsieur Moise Jean-Charles avait bloqué de façon systématique, durant les cinq (5) années du mandat du Président Martelly, toute initiative visant à la ratifier. Une situation qui a compliqué les efforts visant à scolariser les enfants des couches les plus défavorisées du pays.

En conséquences, lors des dernières élections, la sanction populaire contre ces 6 sénateurs anti-FNE fut sévère et sans appel. Aucun Sénateur du "Groupe des 6" n’a bénéficié d'un vote populaire lors des dernières élections.

Faut-il signaler que le FNE est une initiative de l’administration Martelly/Lamothe conçue suivant l’expertise personnelle de l’ex-premier ministre à savoir la recherche des sources innovantes de fonds pour permettre aux États en voie de développement de financer de façon autonome des projets sociaux comme l’éducation, la santé, l’agriculture, etc.

En juillet 2015, quelques mois après sa démission de la Primature haïtienne, Monsieur Lamothe a fondé LSL World Initiative (LSL), une organisation globale spécialisée dans le financement innovant pour le développement et dédiée à l’autonomisation socio-économique des pays émergents. L’ex-Premier Ministre offre actuellement ses conseils à plusieurs pays d’Afrique (comme le Rwanda), d’Amérique (comme le Suriname) et d’Europe (la Serbie).


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
28 juin 2017
@reseaucitadelle
WhatsApp: 509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr

Enregistrer un commentaire