vendredi 21 juillet 2017

#Haiti : Le Premier Ministre Jack Guy Lafontant doit au moins faire ses preuves dans la santé.-


#Haiti : Le Premier Ministre Jack Guy Lafontant doit au moins faire ses preuves dans la santé.- (Texte de Cyrus Sibert)

1- La photo que nous publions au bas de ce texte est d’un cliché d’une radiographie du bras droit d’un enfant qui a été placé en bandage plâtré (communément appelé botte) par un médecin haïtien, dans un hôpital d’Haiti.
Sans une radiographie post-opératoire pour vérifier l’alignement des os, le médecin a exeaté le patient qui sans doute allait perdre son bras suite à une infection avancée.

Heureusement, les parents de l’enfant ont eu la possibilité de voyager à l’étranger où des travailleurs de santé ont été surpris de constater ce travail bâclé, passant en dérision la médecine haïtienne.

2- Cette semaine, un élève du lycée Philippe Guerrier de Cap-Haitien vient de perdre un pied par amputation à l’Hôpital de Mirebalais.
Un médecin dans le Nord a eu l’intelligence d’appliquer un bandage plâtré sur une blessure non-cicatrisée. Ce qui a causé une infection de la plaie et de l’os fracturé.

Pour faire face à l’infection qui s’en est suivie, les parents de l’élève a dû le transporter à l’hôpital de Mirebalais, où on a dû amputer son pied le plus rapidement possible pour lui sauver la vie. Le jeune lycéen qui avait fracturé son pied par excès de joie, suite à la réception de son bulletin scolaire, se retrouve handicapé.

Telle est la situation en Haiti.

Si le Président Jovenel Moise applique ce qu’il connait le mieux, l“agriculture”, une fois arrivé à la tête de l’Etat, le Premier Ministre Lafontant devrait pouvoir au moins marquer son passage par un redressement du système de santé… Car, il y a un sérieux problème de pratique médicale et de fonctionnement du système de soins trop longtemps négligé.

Nous devons avoir le courage d’aborder ces sujets. Comment peut-on faire de la politique sans débattre cette situation inacceptable? Il y a trop de démagogie en Haiti.

Peut-on prétendre faire du sport dans notre pays et recevoir des dons de la FIFA, quand nos jeunes sportifs peuvent perdre un membre de leur corps par une fracture mineure, banale?

N.B. : Nous nous excusons, si les mots que nous avons utilisés ne correspondent pas aux termes techniques. Pour nous, il s’agissait de placer, cette situation inacceptable de mauvaise pratique médicale, au coeur du débat. Si dans ce texte, nous avons choisi de ne pas donner de noms, à l’avenir, cela pourrait être différent. Car, il est inconcevable que des gens qui se disent médecins continuent d’agir avec tant de légèreté, hypothéquant à jamais l’avenir de patients qui avaient placé leur vie entre leurs mains.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
21 juillet 2017
@reseaucitadelle
WhatsApp: 509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr

https://www.facebook.com/LeRecitHaiti/photos/a.10153417078189478.1073741826.170678274477/10156536652724478/?type=3
Enregistrer un commentaire