dimanche 21 janvier 2018

Document : Situation financière du Sénat, suite au passage de l’ouragan #Youri_Latortue.-

Document : Situation financière du Sénat, suite au passage de l’ouragan #Youri_Latortue.- #Haiti #LeReCit

Pour faire échec aux manoeuvres de manipulation de la bande à Youri Latortue qui se cache derrière le faux argument “nous n’avons dépensé que 27% du Budget” pour défendre sa gabegie administrative au Sénat de la République nous publions le Rapport financier qui circule dans la capitale haïtienne.

En effet, ce faux argument est de la poudre aux yeux des imbéciles. Car, on aurait pu l’utiliser s’il s’agissait de 27% de chaque rubrique. Or, ce n’est pas le cas. Il existe des rubriques dont le pourcentage de décaissement est de 100%, d’autres à plus de 60%, en seulement trois (3) mois.

En réalité, à @ReseauCitadelle, nous pensons que Youri Latortue a suivi l’exemple de Jocelerme Privert à savoir : “utiliser le budget du Sénat pour financer la subversion en vue de renverser le Président de la République, de créer une transition, donc une présidence provisoire du Président du Sénat.”

Comme les manifestations contre les élections et le président Michel Martelly, toute cette campagne médiatique mensongère autour de #PetroCaribe était financée par le Budget du Sénat. Des médias et certains correspondants de presse ont été payés pour déstabiliser le Président Jovenel Moise, PHTK et TET-KALE avec le dossier #PetroCaribe.

C’est la raison pour laquelle, nous ne prenons pas au sérieux les accusations contre Garry Pierre Paul Charles #GPPC. Car, il fallait aussi dénoncer les journalistes corrompus nationaux et internationaux qui ont reçu des pots de vin du Sénat pour induire l’opinion publique nationale et internationale en erreur. Même quand nous évitons de défendre GPPC au fond du dossier que nous ne maitrisons pas, nous pensons que c’est trop facile de le livrer comme bouc émissaire.

Ce n’est pas un hasard si les rubriques budgétaires liées à la communication, à la propagande, aux réunions et réceptions sont totalement épuisées.

Le président de la République doit se pencher sur cette réalité créée par la publication de la constitution amendée qui fait du parlement le successeur du Chef de l’Etat en cas de vacance présidentielle.

Faut-il rappeler pour l’histoire que Cyrus Sibert et Stanley Lucas ont mené une campagne ouverte contre cette décision. Nous avions dit au Président Martelly de ne pas tomber dans ce piège tendu par l’amendement falsifié de la Constitution. Mais, comme toujours, on ne nous a pas écouté. Il a suivi les recommandations de ses conseillers spéciaux, donc de Youri Latortue.

Pouvwa politik an Ayiti se jwèt : pagen espyonaj , pagen kont-enspyonaj, nenpòt ti eleman òdinè kapab manipile’l epi fè tèt yo pase pou gwo politisyen entelijan.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
21 janvier 2018
#LeReCit : @ReseauCitadelle
WhatsApp : 509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr
Enregistrer un commentaire