samedi 3 février 2018

Le mouvement citoyen de rappel à l’ordre de #SweetMicky n’est pas obligatoirement anti-Michel Martelly et encore moins anti-TET-KALE.-

Le mouvement citoyen de rappel à l’ordre de #SweetMicky n’est pas obligatoirement anti-Michel Martelly et encore moins anti-TET-KALE.- #LeReCit #Haiti

Les Lavalassiens rétrogrades — les rétro-Lavalas, les anarco-populistes et les journalistes Anti-TET-KALE/militant-de-l-opposition ont commis l’erreur d’aller vite en besogne en tentant de récupérer à des fins politiciennes, le mouvement citoyen de rappel à l’ordre de l’ex-Président Michel Martelly.

A @ReseauCitadelle, nous digérons mal, un ex-président sur scène, lançant des propos injurieux. D’ailleurs, en février 2017, nous étions parmi les premiers à condamner ce comportement dans notre texte : “ On peut-être PHTK/TET-KALE et condamner les excès de Martelly.-“ (1)

Cependant, le lynchage médiatique de la semaine et cette manoeuvre politicienne des anarco-populistes qui utilisent la presse comme couverture, ont eu un effet contre-productif. Car, ils embarrassent les voix critiques qui voulaient rappeler Sweet Micky à l’ordre, sans prendre une position politique.

Sur ce point, l’ex-Président Michel Martelly sortira renforcé; car, il est impossible pour une ville comme Gonaïves qui a tant souffert de la répression d’Aristide, de devenir le fief des rétro-Lavalas. De plus, on n’oubliera pas de si tôt que Martelly est celui qui a permis au secteur démocratique de remporter une victoire électorale et de neutraliser les anarco-populistes, après 20 ans de domination sans partage des Lavalassiens nihilistes, épicuriens se contentaient de jouir des avantages du pouvoir sans un réel souci de changement.

Grâce à TET-KALE, donc à Michel Martelly, Haiti connait une ère nouvelle de cohabitation pacifique qui permet à tous les progressistes, d’origines diverses — Lavalas/Duvalier, de gouverner ensemble et de contribuer au développement du pays.

La leçon qu’on doit tirer de cette situation :

1- Il suffit d’une brèche pour voir les anarco-populistes et les rétro-Lavalas se liguer contre tous les TET-KALE - sans distinction, contre tous les GNB et même contre les Lavalassiens progressistes qui supportent les efforts de changement, sans rester cloitrés dans une logique de famille politique;
- On l’a bien vu en 2016 quand durant la transition de Jocelerme Privert, Madame Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas lança ses diatribes anti-GNB, suivies de l’appel au dechoukaj de Jean-Bertrand Aristide.

2- Quand les rétro-Lavalas et les anarco-populistes sont en position de force, ils attaquent tout le monde et ne font pas de différence.
-Exemple, à Radio Caraïbes FM, le journaliste pro-Jude-Célestin a utilisé les mensonges dans le dossier #PetroCaribe pour attaquer Michel Martelly et l’accuser de vol sans preuve. Ce qui est extrêmement grave. Or, ils sont nombreux, ceux qui croyaient que le Dossier #PetroCaribe ne ciblait que l’ex-Premier Ministre Laurent Lamothe et ses ministres.

3- La division : Les conspirations contre Laurent Lamothe ont déstabilisé TET-KALE, renforcé les rétro-Lavalas, jusqu’à provoquer le coup d’État institutionnel de Jocelerme Privert et une transition nihiliste, épicurienne et destructrice; alors que l’unité autour de Jovenel Moise #NegBannanNan a permis une victoire électorale à tous les niveaux.

En conclusion, nous pensons que l’ex-Président Michel Martelly doit comprendre que son comportement sur scène est un sujet sensible qui mérite d’être pris au sérieux. Il peut toujours performer à la manière de Coupe Cloué qui disait les choses avec art, en tenant compte des pressions morales. Il doit se souvenir que le 7 février 2016, la majorité des jouisseurs qui aujourd’hui l’encouragent à enfoncer le clou, avait pris la poudre d’escampette; 99% de ceux qui ont profité de sa présidence étaient plus préoccupés par la protection de leur butin que par l’avenir du mouvement; les gueulards d’aujourd’hui tremblaient devant les convocations imprévisibles de Me Danton Leger. Alors, en leader responsable, il doit garder les pieds sur terre et penser à l’avenir du mouvement, dans l’intérêt de tous.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, #Haiti
3 février 2018
WhatsApp : 509-3686-9669
#LeReCit : @ReseauCitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr

Enregistrer un commentaire