Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 7 novembre 2018

Affaire PetroCaribe : 3 anciens directeurs de BMPAD font l’objet de mandat d’amener.-


Publié le 2018-11-06 | Le Nouvelliste

National -

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Ocnam-Clamé Daméus a émis une série de mandats d’amener à l’encontre de trois anciens directeurs du Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement (BMPAD). Il s’agit de Michaël Lecorps, Eustache Saint-Lot, Patrick Noramé. Dans une correspondance adressée au directeur central de la police judiciaire, Me Joani Canéus, en date du 5 novembre 2018, le chef de la poursuite, requiert à ce dernier de passer des instructions nécessaires auprès du commissaire responsable du bureau des affaires financières et économiques de faire rechercher et les amener en état au parquet. 

Les nommés Michaël Lecorps, Eustache Saint-Lot, Patrick Noramé sont accusés, selon le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, de concussion, de passation illégale de marchés publics, d’enrichissements illicites, d’abus de fonction, de détournement de fonds publics et d’association de malfaiteurs. De telles infractions, a-t-il poursuivi, sont prévues et punis par les articles 5.1, 5.2, 5.4, 5.5, 5.12, de la loi du 9 mai 2014 portant prévention et répression de la corruption et les articles 224,225 et suivants du Code pénal.

Toujours dans le cadre du dossier PetroCaribe, M. Patrick Noramé faisait l’objet d’un mandat international et d’une mesure d’interdiction de quitter le territoire émise par le parquet au sujet des dépenses élevées estimées à des millions de dollars us du BMPAD. En ce qui concerne M. Eustache St-Lot, il a été placé en garde à vue au commissariat de Port-au-Prince sur ordre du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Danton Léger, le vendredi 27 mai 2016.

Ainsi, mis à part ces anciens directeurs du BMPAD, le chef de la poursuite, qui s’est présenté comme le « manager » du dossier, invite les anciens Premiers ministres Laurent Salvador Lamothe et Jean Max Bellerive à se présenter au parquet les 9 et 13 novembre respectivement. « Le commissaire rappelle que cette démarche s’inscrit dans la droite ligne de l’enquête ouverte et suivie par le parquet de ce ressort sur l’affaire PetroCaribe, dans le cadre de laquelle d’anciens gestionnaires des fonds PetroCaribe sont en train d’être entendus » lit-on dans les correspondances adressées à ces derniers.


Ruth Cadet
Auteur

Aucun commentaire: