Follow by Email / Suivez nous par Email.-

dimanche 17 février 2019

Et si on prenait Jean-Henry Céant au mot? #LeReCit #Haiti



Et si on prenait Jean-Henry Céant au mot? #LeReCit

Ce samedi 16 février 2019, le Premier Ministre Jean-Henry Céant est intervenu sur les médias sur la conjoncture politique de violence et de tentative de coup d’État contre le Président Jovenel Moise.

Il en a profité pour annoncer une série de mesures en vue d'améliorer la situation du peuple, de réformer la gouvernance, d'assainir les finances publiques, de combattre la contrebande sur la frontière... Il est allé jusqu’à annoncer le prix du riz sur le marché et une réduction de 30% du budget de la Primature.

Mise à part la démagogie sur la “plainte de l’État sur #Petrocaribe” — car, il est clair qu’il ne peut y avoir de plainte sans arrêt de débets — on peut dire que le Premier Ministre a fait rêver tous ceux qui sincèrement souhaitent le changement en Haiti. Étant au courant du fait qu’il était invité par le Palais national à faire ces déclarations, nous pouvons dire qu’il y a une entente au sommet de l’État pour concrétiser ces nouvelles promesses.

En ce sens, à tous ceux qui nous écrivent pour exprimer leur scepticisme en qualifiant les huit (8) points de Monsieur Céant de “Pipi de chat”, #LeReCit a répondu : Donnons-lui la chance de prouver sa bonne ou mauvaise foi.

Car, dans la vie, il faut toujours donner à votre adversaire l’opportunité de prouver ses intentions. Surtout quand vous disposez de la force de frappe suffisante pour l’anéantir.

Sur ce point, l’échec du complot -- concocté entre des membres du secteur privé des affaires, des partisans jaloux ou frustrés du #PHTK, des traites du clan Martelly, ces parlementaires corrompus et/ou liés à la drogue, de la mafia liée au banditisme, au kidnapping, au crime organisé et à toute forme d’extrémisme -- est une victoire pour la démocratie.

Il faut saluer la position ferme de la communauté internationale de ne pas accepter le renversement du président constitutionnellement élu, Jovenel Moise, même quand plus d’un reconnait qu’il a une grande responsabilité dans le pourrissement de la situation.

La démocratie haïtienne en est sortie renforcée. Car, tout cet argent jeté dans la violence, sans obtenir le résultat escompté, laissera toujours un mauvais souvenir.

Ne perdez pas votre temps à mentir sur les ondes des médias en ce qui concerne la participation du chef de gang Arnel, la tentative avortée d’assassiner le président de la République, ni l’incendie du drapeau américain. Car, d’expérience, nous savons que l’Ambassade des Etats-Unis dispose des moyens pour enquêter sur ces actes, de collecter tous les détails, les preuves et évidences avant de définir quelle politique à définir vis-à-vis de des secteurs impliqués.

Pour preuve, dans sa déclaration sur la situation, l’Ambassade a appelé à « un dialogue et des compromis véritables pour aboutir à un gouvernement transparent et responsable pouvant au mieux répondre aux besoins et aux aspirations du peuple haïtien. »..... une façon de dire à monsieur Céant : Surveillez-vous, nous sommes au courant de toutes vos combines!

Au moment de rédiger ce texte, le Communiqué de l’Ambassade n’est plus disponible sur son site internet. Ce qui pourrait signifier : le message étant passé, les États-Unis donnent au Notaire une dernière chance pour divorcer avec ses pratiques Lavalas consistant à utiliser la violence des gangs criminels de la capitale haïtienne comme levier politique. Cependant, l’Ambassade n’a toujours pas sorti une note d’explication en vue d’atténuer les deux remarques fortes qu'elle a insinuées : “Le gouvernement du Notaire est Irresponsable et obscur”.

A ce carrefour, nous pouvons conclure que la démocratie haïtienne en est sortie renforcée. Le secteur privé, la classe politique et la société civile organisée n’ont qu’un seul choix pour accéder au pouvoir : Élections! Ils feraient mieux de sortir de l’ombre, de prendre part à la politique active, de charmer le peuple par des activités économiques et sociales et de l’encourager à aller voter les jours du scrutin.

Entretemps, prenons le PM Céant au mot ! Surveillons le, mais laissons le justifier les prochaines frappes argumentaires de la vigilance citoyenne.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit @ReseauCitadelle
WhatsApp : +509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr
www.reseaucitadelle.blogspot.com
17 Février 2019

Aucun commentaire: