Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 14 février 2019

Refus du PM Céant de démissionner; rapportez l’Arrêté de nomination.- #LeReCit


Suivant un Tweet du journaliste Jacqueline Charles  de Miami Herald, « Le PM vient de confirmer qu’il fait l’objet d’intenses pressions du Palais National pour remettre sa démission. Le PM affirme qu’il ne démissionnera pas.»

Si selon la Constitution haïtienne, le Président de la République ne peut pas nommer un Premier Ministre sans consulter les présidents des deux chambres, si ce dernier ne peut pas exercer sa fonction sans un vote du Parlement, il n’y a pas moyen pour un Premier Ministre de rester en poste sans l’accord du Chef de l’État.

D’ailleurs, depuis l’amendement de la Constitution en 2011, les premiers ministres sont installés avant même de se présenter devant le Parlement, sur simple arrêté présidentiel, après consultations des présidents des deux (2) chambres. 

Ainsi, il suffit au Chef de l’État de rapporter l’Arrêté nommant Monsieur Jean Henry Céant Premier Ministre, d’ouvrir des discussions avec les présidents des 2 chambres, pour que ce dernier se retrouve dans une impasse en termes de droit, de qualité ou d’habilité à exercer le pouvoir. Il pourrait même être poursuivi pour usurpation de titre.

Dans la conjoncture actuelle, il est clair que le #CSPN comme plus haute instance de sécurité publique d’#Haiti livre le pays aux politiciens violents qui détruisent, incendient et tuent, des méthodes terroristes, dans le but de réaliser un coup d’État, par des pressions et des intimidations sur la personne du Président constitutionnellement élu de la République. 

Or, selon l’article 136 de la Constitution, « Le Président de la République, Chef de l'Etat, veille au respect et à l'exécution de la Constitution et à la stabilité des institutions. Il assure le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat. »

Si le Premier Ministre refuse d’assumer ses responsabilités, il est du devoir constitutionnel de Chef de l’État de rétablir le plein fonctionnement du CSPN, de protéger la sécurité publique et l’intégrité du territoire national.

Toutefois, par sagesse démocratique, il serait mieux de le sommer formellement d’assumer ses responsabilités.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit
 @ReseauCitadelle
WhatsApp : +509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr
www.reseaucitadelle.blogspot.com
14 Février 2019

Aucun commentaire: