samedi 5 octobre 2019

La position illogique et insensée de l’opposition haïtienne.-

Comment peut-on demander à la Communauté internationale @MINUJUSTH qui avait imposé un embargo suivi d’invasion militaire contre #Haiti pour rétablir le Président élu Jean-Bertrand Aristide que l’Armée #FADH avait la capacité de renverser, de vous aider à renverser le Président élu @MoiseJovenel que vous ne pouvez pas renverser? 🤷🏻‍♂ #LeReCit

Détruire #Haiti dans l’idée que cette Communauté internationale finira par prendre part à votre coup d’État, c’est oublier qu’elle l’avait détruite avec un EMBARGO de 1991-1994 pour forcer le retour d’un président que vous aviez renversé.
C’est juste une question de bon sens!

Vous allez nous dire : En 2004 #Aristide avait démissionné.
Justement! Il avait démissionné. Comptant plus sur la sécurité des étrangers, il s’était fait piéger.
Mais aujourd’hui @MoiseJovenel ne veux pas démissionner et la Police Nationale d’#Haiti 
@pnh_officiel, professionnalisée, équipée et entrainée par les Nations Unies, a la capacité d’assurer la sécurité du Chef de l'État.

De plus, c’est oublier le nombre de trafiquants de drogue (le président du Sénat, le #DGPN, agents de sécurité rapprochée d’Aristide, son compère Kétant..) arrêtés après le départ d’Aristide, dont les gangs attaquaient les médias, des journalistes comme Jean Dominique, Brignol Lindor...

Enfin, il existe un fait démocratique fort qui joue en faveur du président @MoiseJovenel : la Chambre des Députés a récemment voté contre sa destitution à zéro vote contre, 3 abstentions.
Telle est la réalité!

Regardez bien la situation au Yémen 🇾🇪. La destruction d’un pays, des millions de morts ou d’affamés, ne garantissent pas que l’internationale va intervenir dans un conflit interne. C’est sûr que cela affaiblira l’État et justifiera le financement de l’action humanitaire des #ONGs en #Haiti. 
#LeReCit

https://twitter.com/reseaucitadelle/status/1180504699772030976?s=21

jeudi 3 octobre 2019

Jovenel Moise, le premier président élu POUR exécuter un programme en #Haiti.-

Jovenel Moise, le premier président élu POUR exécuter un programme en #Haiti.- #LeReCit 

Dans une video, un manifestant explique comment il est prêt à assassiner le président de la République d’Haiti @MoiseJovenel parce qu’il n’arrive pas à envoyer ses enfants à l’école.

Au-delà de l’aspect sécuritaire, il faut comprendre que cette déclaration traduit une profonde haine résultant d’un sentiment de déception ou de confusion de la part de certains citoyens.

On ne le dit pas; mais, si à travers l’histoire d’#Haiti le peuple a toujours élu des présidents pour contrecarrer un camp rival, ou par peur, Jovenel Moise a été choisi par des électeurs qui ont résisté et confirmé leur choix malgré les interruptions du processus électoral, POUR qu’il change leur situation économique misérable. De ce fait, l’attente étant grande, la déception peut s’exprimer en haine profonde.

A #LeReCit nous avons analysé plusieurs vidéos dans lesquelles, les manifestants expriment un rapport émotionnel et même affectif avec le Chef de l’État. On dirait une “haine affective”. Ils ont le sentiment d’avoir été trahi. Ils attendent de lui des décisions radicales en faveur de la production nationale.

Les gens sont extrêmement mécontents de la perception complice du Chef de l’Ètat avec certains oligarques qui symbolisent l’exploitation extrême en #Haiti. Ils réclament le #NegBannann qu’ils avaient voté, le symbole de petit paysan, le petit David prêt à affronter le système.

Lors d’une interview avec le Chef de l’État au Cap-Haitien à Radio Kontak Inter, nous lui avions demandé pourquoi il refuse de communiquer au peuple ses contraintes et difficultés. Nous avions compris longtemps que le peuple ne saisit pas les éléments de blocage auxquels fait face leur président.

Si Jean-Bertrand Aristide, René Préval et @MichelJMartelly ont été élu CONTRE, c’est-á-dire pour faire échec respectivement aux TONTONS MACOUTES, aux GNBistes et à l’#INITE, @MoiseJovenel est élu POUR son programme de transformation économique par la production nationale.

Les attentes sont considérables.En ce sens, il ne peut adopter le style “ I DON’T CARE”; il doit mobiliser le peuple autour de l’objectif visé, coopérer avec la bourgeoisie sans se laisser embourgeoiser, veiller à ce que les maigres ressources atteignent les plus démunis.

Dans le livre #NewPower, les auteurs @jeremyheimans et @henrytimms ont démontré comment @BarackObama, élu avec un slogan large #YesWeCan épousé par des non-démocrates en pleine crise économique, a commis l’erreur de négliger ce beau monde en les abandonnant au Parti Démocrate.

Conséquences : N’étant plus fidélisés, les électeurs pro-Obama mais non-démocrates sont démobilisés, laissant le vide au #TeaParty, ce qui a causé une défaite électorale de mi-mandat, des difficultés au Congrès puis au Sénat américains, la frustration des exclus et #GreatAgain.

Le président @MoiseJovenel est en train de commettre cette même erreur. Celle d’abandonner la grande majorité de ses électeurs #Banann qui n’ont rien à voir avec #TETKALE ni le parti @PHTKhaiti, dysfonctionnel même au du Parlement où il ne fait preuve d’aucun leadership…

Pour réussir son mandat, @MoiseJovenel doit changer de stratégie. Après 2 ans 8 mois au service des grands amis de Pétion-ville, du Sud et au niveau d’autres régions, il est temps de s’occuper des jeunes désespérés, ces chomeurs qui se font manipuler par des gens de mauvaise foi.

Car, ces gens exclus savent très bien qu’ils n’ont aucun avenir avec les dinosaures politiques et encore moins avec l’aile voleuse de la bourgeoisie. Il faut faire un mea culpa et trouver une stratégie d’encadrement de masse tout en s’assurant que les ressources decaissées arrivent à destination. Sans oublier l’élément essentiel à savoir communiquer les contraintes et les difficultés rencontrées au peuple haïtien qui comprendra.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
3 Octobre 2019
#LeReCit @ReseauCitadelle
WhatsApp : +509-3686-9669
reseaucitadelle@yahoo.fr
https://reseaucitadelle.blogspot.com