Follow by Email / Suivez nous par Email.-

vendredi 27 mars 2020

#LeReCit — Éditorial : Le #coronavirus, le confinement du libéralisme libertaire et de l’anarchie des désirs individuels, grâce à la résurgence du collectivisme.-

#LeReCit — Éditorial : Le #coronavirus, le confinement du libéralisme libertaire et de l’anarchie des désirs individuels, grâce à la résurgence du collectivisme.-

Le #coronavirus fait tomber tous les masques et les belles paroles de solidarité internationale. Aujourd’hui, c’est l’égoïsme qui prime, le nationalisme et même le chauvinisme qui prennent le dessus. “Chacun pour soi Dieu pour tous!”.

La Chine, la Russie et Cuba en profitent pour renforcer leur « Soft power », les alliés traditionnels n’ont le temps ni de se parler ni d’annoncer des mesures drastiques comme la fermeture de leurs frontières.

La globalisation, le libéralisme ou le marché qu’on nous disait Roi se cache derrière l’État, la communauté, la famille et la foi en Dieu. Le protectionnisme est le seul moyen de survivre, fin de toute démagogie.

Les super-puissances sont aussi vulnérables que des pays en voie de développement que certains qualifiaient de « Sh*thole Country ».

Le “conservatisme anti-néolibéral” qu’il ne faut pas confondre avec l’ “orthodoxie religieuse de droite” avait raison. Les nations existent d’abord grâce aux structures sociales endogènes suivant une approche holistique. L’anarchie individualiste n’est qu’un mythe philosophique créé par le libéralisme économique en vue de détacher l’individu de son environ naturel, de le transformer en marchandise et de l’exploiter; le tout protégé par l’interdiction à la collectivité de s’opposer à la volonté individuelle souvent excitée par la manipulation des désirs au moyen de la publicité, le consumérisme débridé.

Comme on le voit aujourd’hui, l’arrogance de l’individu et des marchés a ses limites. Face au #coronavirus, seuls les structures collectives comme l’État et la famille peuvent secourir l’individu et le marché.

Les pays aux structures collectives fortes d’Asie où l’idée de groupe prime sur les excès individualistes s’en sortent mieux à un point tel qu’ils servent de modèles au système politique libéralisme-libertaire qui les critiquait.

Aujourd’hui, aux États-Unis comme en Europe, on est obligé de placer sous contrainte collective l’individu, sa volonté et ses désirs. On appelle cela CONFINEMENT.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit @reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
27 mars 2020
Whatsapp: +509-3686-9669
www.reseaucitadelle.blogspot.com

mardi 24 mars 2020

#Coronavirus - Chloroquine : Haiti doit adapter son protocole de prise en charge à sa réalité socioéconomique.-


Selon un représentant de l’organisation KONBIT LASANTE : “ 2 patients du #coronavirus ont épuisé 24 bonbonnes d’oxygène en 2 jours ”. 

#LeReCit pense que c’est de la folie de croire que #Haiti pourra suivre le protocle de l’#OMS et des autres pays. En ce sens, la solution passe par l’application de la thérapie chloroquine et antibiotiques.

Aussi, la stratégie de confinement est-elle irréaliste dans un pays tropical sans électricité, sans eau potable, sans internet, sans système d’approvisionnement et de distribution de produits alimentaires institutionnalisé. Soyons réalistes! Notre État est défaillant...

Ces jours-ci, certains “petits pédants” en #Haiti croient qu’il suffit de répéter ce que disent les experts internationaux pour se retrouver au même plan que les autres pays. C’est faux! Le standard international réclame certaines infrastructures de base que nous n’avons pas.

C’est la raison pour laquelle nous pensons que cette possibilité de traitement à la chloroquine est un miracle. Car, nous pouvons produire le sirop localement et les médecins haïtiens maitrisent bien ce médicament et connaissent les effets secondaires et les réactions possibles.

Quand en 1981 Jean-Claude Duvalier lança la campagne d’éradication de la Malaria avec le SNEM (Service National pour Éradiquer la Malaria), on avait constaté dans le Nord-Est, à Jean-Rabel où mon père était pasteur, que des femmes enceintes avortaient après avoir pris la dose.

Le gouvernement d’alors n’avait pas abandonné sa mission. Il avait juste demander aux agents du SNEM de poser la question uivante : “être vous enceinte?” et si la réponse est “Oui!”, il fallait prendre le rendez-vous approprié, soit après l'accouchement. La MALARIA était tellement chronique qu’il fallait continuer malgré quelques effets secondaires.

J’ai lu récemment un livre sur les BOBOs, ces gens à col blanc qui nous imposent les prescrits de l’international comme un dogme religieux, un message sacré. Ces experts se trouvent partout et ont la prétention d’ignorer et au pire, de mépriser les coutumes, les traditions, les pratiques locales, les institutions socioculturelles, traditionnelles qui ont aidé et qui aident encore les communautés à se défendre et à survivre. Jadis, il y a avait les diktats marxistes et leurs fameuses théories infaillibles du progrès; aujourd’hui, ce sont ceux les BOBOs.

Ils n’ont pas la sagesse de se poser les questions suivantes :
- Comment nos ancêtres, les esclaves noirs de Saint-Domingue, ont pu faire face à ce genre d’épidémies?
- Quel moyen a utilisé le peuple haïtien pour résister face à de graves épidémies mondiales comme la grippe espagnole qui tua 50 à 100 millions de personnes en 1918, après la 2e guerre mondiale?

Ma grand-mère savait utiliser les feuilles connues sous les noms suivants : 3 hommes forts; Boul Nan Do; ASSOROSSI.

Elles contiennent sans doute les molécules anti-inflammatoires recherchées par les techniciens des laboratoires en vue d'empêcher aux organes d’être déficients, après le passage du virus et les dégâts qui en découlent.

Certes, ces feuilles n’ont pas pu sauver tout le monde. Quelques uns sont morts malgré tout. Mais, au moins nous avions le droit de prendre nos propres initiatives et de ne pas placer tout notre espoir dans des approches irréalistes et futiles comme l’utilisation d’appareils respiratoires et de bonbonnes d’oxygène que nous ne disposons pas, dans un pays où nous n’arrivons même pas à fournir l’eau du robinet pour le lavage des mains, où nos villes sont couvertes de tas d’immondices, où nous continuons d’utiliser des latrines et d’uriner dans la rue.

Soyons sérieux! Pas de démagogie! #LeReCit #Haiti‬


https://twitter.com/reseaucitadelle/status/1242527398563807236?s=21

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit @reseaucitadelle 
reseaucitadelle@yahoo.fr
24 mars 2020
Whatsapp: +509-3686-9669
www.reseaucitadelle.com

vendredi 20 mars 2020

Ce qu’il faut retenir de l’interview du Délégué Pierrot Augustin sur l’arrestation de 2 civils armés au nom de la Délégation du Nord.-


Ce qu’il faut retenir de l’interview du Délégué Pierrot Augustin sur l’arrestation de 2 civils armés au nom de la Délégation du Nord.-

A #LeReCit @reseaucitadelle, nous avons reçu d’un confrère de la presse, l’enregistrement du point de presse tenu par le Délégué du Nord sur l’arrestation de deux (2) jeunes armés portant sur eux des cartes d’identification du Ministère de l’Intérieur avec mention "Sécurité de la Délégation du Nord".


Tout d’abord, il faut dire que nous n’avons pas l’intention de faire une polémique avec l’actuel délégué du Nord. Car, contrairement à ses insinuations, nous n’avons rien à foutre à la Délégation du Nord. Ce n’est pas un poste qui nous intéresse personnellement, nous ne cherchons pas non plus à placer un ami comme Délégué. Les gens bien placés savent que nous ne sommes pas intéressés à une fonction ni un poste dans l’administration publique. J’aime bien mon métier et je suis plus motivé par le perfectionnement de ce que fait que par de nouvelles aventures.

En conséquences, nous prenons acte de ses déclarations dans lesquelles il affirme :

1- qu’il n’a pas fourni des armes à feu à des individus.

Ce qui signifie, il donne les pleins pouvoirs à la Police et à la justice pour neutraliser tous les civils armés;

2- il reconnait qu’il dispose d’un groupe d’individus — des civils armés — portant des badges de la Délégation parce qu’ils sont attachés à sa sécurité privée et au service de renseignement de la Délégation.

Le Délégué Pierrot Augustin n’a rien dit sur la quantité de ces individus qui circulent avec badge de la Délégation sous prétexte de sécurité rapprochée ou de renseignement. Aussi, n’a-t-il rien dit sur le vetting de ces civils, leur qualification ou leur formation. Bref, fermons les yeux pour le moment sur la qualification et la formation. Disons seulement que ces deux (2) groupes de civils potentiellement armés constituent le point conflictuel entre la Délégation et la Police supportée par le Commissaire du gouvernement qui a bien fait de supporter les auxiliaires de la justice que représente la Police Nationale d’Haiti.

En clair, Monsieur Pierrot Augustin a avoué qu’il a à sa disposition des civils potentiellement armés. D’ailleurs, il a ajouté que "les armes dont disposent ces civils n’ont pas été fournies par lui, que ces gens disposaient de leurs propres armes à feu avant”. Donc, il n’a fait que fournir une couverture légale à des civils armés qu’il considère comme ses militants.

Tel est le point inacceptable qui motive l’implication de #LeReCit @ReseauCitadelle dans la campagne de dénonciation en vue de contraindre le Délégué Pierrot Augustin à suspendre ces pratiques. Car, on ne peut pas accepter la recrudescence de groupes armés dans la ville du Cap-Haitien. Car, une fois armés, ces gens deviendront autonomes, fonctionneront en dehors de toute chaine de commandement, ce qui risque d’aggraver l’insécurité que la Police cherche difficilement à combattre.

Le Délégué a parlé de ses réalisations, nous sommes d’accord. Mais, cela ne l’autorise pas à multiplier le nombre de civils armés qui risquent de cibler la population. C’est tout !

Vu qu’il refuse d’écouter conseils, nous sommes bien obligés de lui dire publiquement qu’il a le devoir de respecter les limites juridico-légales de sa fonction en respectant les espaces définis pour les autres institutions de l’État. Nous essayons de mettre en place un système démocratique, un État de Droit, pas un Caciquat.

Nous n’allons pas rester sur les absurdités qu’il a déclarées comme :

- Il est un fils du peuple qui a grandi dans un quartier populeux. Alors, qui dans l’administration publique n’est pas fils du peuple, ou qui n’a pas grandi dans les milieux populaires, dans des conditions misérables?

- Que les 2 jeunes arrêtés sont des malades qui se rendaient à l’hôpital;

- Qu’on chercherait à lui évincer de la Délégation après il a pacifié le Nord…etc, etc.

Dans le premier texte que nous avions rédigé sur cette histoire, nous avions conclu par cette phrase…"le Délégué peut encore se ressaisir”. Au lieu d’apporter des corrections, il a préféré intensifier son offensive en multipliant des publications diffamatoires visant à nous intimider.

Ce que ces gens ne réalisent pas :

1- Cyrus Sibert n’a pas de fonction officielle;

2- Cyrus Sibert n’est pas candidat;

3- Cyrus Sibert ne cherche pas à exercer le pouvoir;

4- Cyrus Sibert est totalement satisfait de sa position de combat, (l’influence croissante de la communication politique et des enquêtes journalistiques sur l’avenir de ce monde)

5- Cyrus Sibert, après 18 années d’expérience, est devenu insensible aux attaques, aux injures, aux accusations mensongères. Il est anesthésié, complètement immunisé, donc imperturbable.

6- Les partenaires de Cyrus Sibert, en #Haïti et surtout à l’étranger, ont assez de preuves de sa capacité, de sa fidélité, de son honnêteté et/ou de son efficacité dans les domaines qu’il choisit d’évoluer; ce ne sont pas des publications haineuses qui les convaincront du contraire.

En conséquence, Cyrus Sibert est une cible effacée contre laquelle ce genres d'attaques n’auront aucun effet. Tandis que pour eux qui sont en position fragile de dirigeants, candidats, démagogues, toute riposte peut avoir un effet dévastateur, surtout quand elle est bien construite.

Donc, nous disons au Délégué Pierrot Augustin qu’il a intérêt à se ressaisir. Cessez cette histoire de civils armés, utilisez d’autres espaces de l’État ou associatifs pour satisfaire vos militants, utilisez les services de la police et concentrez-vous sur le travail de coordination administrative qui apportera des solutions aux problèmes de la population du Nord.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit @reseaucitadelle 
reseaucitadelle@yahoo.fr
20 mars 2020
Whatsapp: +509-3686-9669
www.reseaucitadelle.com

Mesaj @ReseauCitadelle #LeReCit sou #Coronavirus yo dekouvri an #Haiti.-


#LeReCit @ReseauCitadelle ap konseye tout konpatriyòt aysyen pou yo pa panike devan anons 2 ka #coronavirus yo dekouvri an #Haiti.

Nan peyi Etazini nou obsève se ak tèt frèt yap jere epidemi an. Menm lè yo fèmen kèk kote ki rasanble anpil foul moun, labank, ak administrasyon piblik toujou fonksyone. Yo fè woulman ak pèsonel anplwaye yo, dimininye kantite moun kap vini chache sèvis chak jou, yon fason pou diminye kantite moun ki prezan andedan biwo yo; boutik fonksyone, yo selman mande moun pa kole ak lòt moun, pran yon distans 3 ou 4 mèt, epi lave men souvan, pa mete men nan bouch, ni nan zye ak nan nen.

Apre sa, gen aspè jeyografik la. Ki vle di si gen 2 moun ki malad nan Sid peyia, sa pa vle se tout peyia ki malad. Menm nan vil kote moun sa yo ye, gen aspè katye. Maladi a ka nan yon katye pandan li poko rive oubyen pa janm rive nan yon lòt.
Kontinye lave men, pran distans ak moun, ki vle di pa rete anba bouch moun lè wap pale avèl, pa kite moun touse ni estènen nan figi w.

Jan nou te di sa nan kòmansman mwa mas la, ak pil moun kap travèse fwontyè san rete, bato klandesten kap pran lanmè, sepa ti kontwòl nan ayewopò ki ka anpeche virus la rantre an #Haiti.

Epi tou gwo ekspè nan gwo laboratwa syantifik yo pako menm konnen tout bagay sou #coronavirus la. Se chak jou yap dekouvri plis bagay, yap kourije sa yo te konn di avan. Ki vle di, virus la ka sikile pa bèt tankou zwazo kap vwaye soti nan yon peyi ale nan yon lòt. Nou pako finn konnen.

Lòt bagay, anpil malad geri. Sou chak 100 moun ki gen maladi a gen 95 ki geri. Ki vle di, genyen #coronavirus pa vle di wap mouri. Gen plis moun ki geri pase moun ki mouri. Se vye granmoun ak moun ki gen defans sante fèb yo ki pi frajil. Nou dwe pwoteje yo.

Menmlè nou rekonèt ke machin prive ede anpil ozetazini sitou nan Florida ak Eta kote gen espas pou machin prive parking, nou ka di otorite yo asire yo pou lavi pa kanpe, pou peyi yo pa lòk. Paske pi plis moun ka mouri si yo pa jwenn manje, dlo pou bwè, medikaman, ak lajan travay pou yo achte.

Bòn nouvèl la, frè’m ak sè’m yo, bagay sa pap dire. Se yon kesyon senmenn avan solisyon ak remèd pou maladi a vini rapid rapid.

Si sete ti peyi pòv selman kite viktim, nou te mele. Men #coronavirus soti pou kraze peyi rich yo. Kidonk, yap itilize tout mwayen teknoloji ak lajan pou jwenn solisyon. Kote mwen chita la, mwen deja gen plan vwayaj pou mwa kap vini la yo. Paske mwen prevwa tout bagay pral reprann rapid. Peyi #USA, Angleterre, Europe, China, Canada, Brésil, Russie, Japon, Corée du Sud, Australie, tout gwo peyi rich sa yo pap kite ekonomi yo kraze. Yap degaje yo jwenn yon solisyon rapid rapid.

Nou tande Prezidan Trump gentan ap pale de pwodi remèd tankou Klorokin; Australie dekouvri remèd; Chinwa, Koreyen ak Japonè yo ap itilize yon terapi ki kòmanse bay bon rezilta. Peyi Cuba vwazen nou gen yon remèd tou lap teste.

Sepa Kolera ak Ebola kap touye malere nan peyi PÒV ke peyi rich pa bay enpòtans. #Coronavirus deklanche an Chine kote peyi rich yo pwodi pi fò machandiz pou mond lan. Jodia tout peyi rich yo touche. Kidonk, « gras a diri ti wòch goute grès» nou pral jwenn remèd.

Pa dekouraje!


Source : https://twitter.com/reseaucitadelle/status/1240791903836258305?s=21

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
#LeReCit @reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
19 mars 2020
Whatsapp: +509-3686-9669
www.reseaucitadelle.com