Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 10 septembre 2020

#Haïti — Gangs armés : Aux grands maux les grands remèdes! #LeReCit

#Haïti — Gangs armés : Aux grands maux les grands remèdes! #LeReCit

Pas une semaine sans qu’il y ait saisie de nouvelle cargaison d’armes à Saint-Marc. D’expérience, quand on découvre une, plusieurs n’ont pas été repérées. Conclusion : #Haïti ne peut pas sécuriser ses frontières. Les gangs tuent!

Que faire?

Au lieu d’épuiser la police et la justice dans un combat perdu contre les armes à feu, armons les citoyens honnêtes.

Comme disait le Bâtonnier Monferrier Dorval, « nous refusons de résoudre nos problèmes ». Abordons le problème avec le sens du sérieux et sans démagogie. Tout le problème des gangs armés qui sèment la terreur partout dans le pays peut être résolu soit en désarmant les gangs ou soit en armant la population.

Nous restons à suivre les ambassades qui exigent « désarmement ». Alors que dans leur pays, elles ne peuvent même pas évoquer le sujet dans leurs rêves. Aux #USA, 90% de la population souhaitent un contrôle psychologique pour que quelqu’un puisse avoir un permis de port d’armes. Malgré tout, le Congrès ou le Sénat ne peut même pas mettre le sujet en débat, voir obtenir un vote.

Pourquoi?

Parce qu’il existe une organisation qui s’appelle
@NRA (National Rifle Association) qui défend le droit des citoyens à l’autodéfense armée.
On parle souvent de sécurité au temps des Duvalier, c’est parce que le petit peuple était armé jusque dans les sections rurales.

Cela a créé une dissuasion collective et réciproque avec comme conséquence la sécurité publique. A part les crimes politiquement motivés, qui existent encore -- la population haïtienne vivait en paix et en sécurité. Aujourd’hui, il y a plus de crimes et de morts qu’avant 1986.

Il faut avoir le courage de le dire. Car, le problème d’#Haïti c’est la démagogie. C’est la raison pour laquelle, le #ReCit dit les choses avec un franc-parler.
De plus, #Haïti a pu prendre son indépendance grâce à une distribution d’armes opérée par Sonthonax aux esclaves.

Depuis 1986, notre pays est englué dans une série d’acrobaties démagogiques à cause d’une vision pèpè venue d’Europe dans les valises d’anciens gauchistes qui singeaient. Cela nous donne une monstruosité constitutionnelle provoquant le dysfonctionnement de l’État, des discours démagogiques et non-adaptés à la réalité haïtienne. Sous couvert de projet démocratique "photocopie européenne” nous prenons des décisions qui fonctionnent pas. Car, #Haiti est influencée plus par les États-Unis ( où beaucoup d’arme circulent) que par la France.

De plus, il y a la réalité des gangs en Amérique centrale, l’augmentation de la circulation des armes de guerre à cause de la démobilisation de la Guérilla Marxiste en Colombie, des bidonvilles impénétrables… Nous vivions une réalité complexe à laquelle nous devons nous adapter.

En République Dominicaine la population est armée. Les ambassades de ces mêmes pays occidentaux n’exigent pas le désarmement les dominicains. Là-bas on protège la tradition d’enterrement le jour même du décès. Ce qui empêche de ruiner les familles à chaque funérailles.

Ce qui nous manque, c’est le courage d’être nous-mêmes, de dire aux bureaucrates internationaux qui nous sommes et de défendre nos intérêts de nation.
Vaut mieux compter les cadavres de citoyens armés qui se défendent contre les gangs, au lieu d’innocents sans défense .

Ce qu’il faut à ce pays, c’est un programme d’armement des professionnels, des commerçants, hommes d’affaires, des pères de famille, avec un magasin d’État et des stores privés pour la vente des armes, des écoles de tirs et le développement des métiers liés aux armes à feu.

Nous devons avoir le courage d’ignorer les bureaucrates internationaux quand il s’agit de résoudre nos problèmes.
Ils nous avaient imposé de ne pas reconstituer les Forces Armées d’Haïti @FADHaiti
; puis, de ne pas l’envoyer sur la frontière ...une armée de parade pour #Haïti;
ils se sont même opposés à l’armement de la @PNH_officiel.

Avant la décision de @LaurentLamothe d’augmenter la puissance de feu des unités et des commissariats, les bandits s’amusaient à piller les postes de police. On dirait un plan visant à désarmer la nation haïtienne.

Mais, ils n’ont pas pu empêcher le retour des @FADHaiti, ni le déploiement récent des militaires sur la frontière. Ce sont des bureaucrates internationaux qui jouent sur le caractère faiblard de certains de nos dirigeants pour faire passer leur conception #WhiteSupremacist et/ou #Eurocentrist considérant les noirs d’#Haïti comme des gens à mentalité d’enfants, incapables de se gouverner et de résoudre leurs problèmes. Le pire, ils trouvent en #Haïti, des ignares qui répètent après eux comme des perroquets.

Bref, il faut agir !!!

Si le gouvernement américain n’arrive pas à empêcher les exportations d’armes vers des gangs en #Haïti;
considérant que la police haïtienne a trop souvent un problème de moyens pour répondre aux appels de familles en détresse;
l’État haïtien n’a d’autre choix que de permettre aux citoyens honnêtes de la classe moyenne, d’acquérir la puissance de feu nécessaire pour se défendre, défendre les quartiers commerciaux, résidentiels, et même leurs déplacements sur les routes. Vu que le pays est devenu un #Farwest, tout le monde doit pouvoir se défendre.

Aussi, faut-il des lois justes sur la légitime défense :« la présomption de légitime défense » si la personne neutralisée se trouve sur une propriété privée, entre 6 p.m. et 6 heures du matin.
Car, un pays où les bandits ont le monopole des armes est appelé à disparaître.

Un lecteur nous dit : « Une société cowboy en plein 21e siècle, c’est insensée. »
Je lui ai répondu : « Entre une société COW-BOY et une société ABATTOIR, quel est ton choix?
Les dominicains et les américains sont armés et ne sont pas pires que nous. Preuve : vous les adorez! Vous immigrez chez eux ! »

La capacité de se détruire mutuellement a prouvé son efficacité. L’assurance que la cible est en mesure de riposter valablement décourage le potentiel agresseur. Depuis la deuxième guerre mondiale, c’est la dissuasion nucléaire qui garantie la paix dans le monde et nous épargne d’une nouvelle guerre généralisée.

La Constitution haïtienne en vigueur stipule :
« Article 268.1 — Tout citoyen a droit à l'auto-défense armée, dans les limites de son domicile mais n'a pas droit au port d'armes sans l'autorisation expresse et motivée du Chef de la Police. »

Alors, le gouvernement na qu’à ordonner un programme accéléré de légalisation des armes à feu, tout en autorisant la vente des armes aux citoyens.


Cyrus Sibert, 
#LeReCit @reseaucitadelle 
reseaucitadelle@yahoo.fr
10 Septembre 2020
Whatsapp: +509-3686-9669
www.reseaucitadelle.blogspot.com

Aucun commentaire: