mercredi 26 février 2014

Plans Spéciaux / Evaluation - Laurent Lamothe rencontre les acteurs impliqués

Le Premier ministre Laurent Lamothe a rencontré, mardi, à la Primature, les coordonnateurs des Plans spéciaux de l'Ile de la Tortue et de Port-de-Paix en vue d’évaluer l’état d’avancement des différents projets en cours afin d’identifier les problèmes et apporter les correctifs nécessaires à leur concrétisation. L’occasion pour les deux sénateurs du Nord-Ouest de faire entendre une fois de plus leurs voix sur le contenu de ces deux plans.

Le premier ministre lamothe, préside la réunion d'évaluation 

Dans le cadre de la lutte contre l’extrême pauvreté , le gouvernement Lamothe a concocté des plans sociaux de développement. Le département du Nord-Ouest avec l’Ile de la Tortue et la ville de Port-de-Paix sont les grands bénéficiaires de ces plans sociaux de développement. Présents dans neuf communes du pays, ces plans rentrent, selon le Premier ministre, dans un cadre global de développement pour le département du Nord-Ouest. « Nous avons d’abord privilégié ces deux communes du département du Nord-Ouest parce que nous voulons apporter une réponse urgente à ces communes trop longtemps négligées, a-t-il dit. Nous avons déjà commencé nos différentes interventions dans ces deux communes et nous sommes ici aujourd’hui pour faire une première évaluation des retombées de ces programmes.»

Les Sénateurs du Nord-Ouest, Lucas Sainvil et Hyppolite Mélius, ainsi que les représentants de l'OIM ont pris part à cette séance d’évaluation. Travaillant sur l’île depuis quelque temps dans le domaine du développement communautaire, la présence de l'OIM à cette séance de travail est motivée par le fait que cette organisation compte poursuivre ses différentes interventions sur l’île à travers d’autres projets qui viendront en appui au projet de développement du gouvernement Lamothe.

« Nous allons continuer à travailler avec eux à l’île de La Tortue en vue de donner des résultats durables dans le cadre de la réalisation de ce plan de développement », a expliqué Laurent Lamothe.

Les sénateurs du Nord-Ouest, qui épousent cet effort du gouvernement à apporter un souffle nouveau à cette région du pays, ont fait des suggestions pertinentes pour de meilleurs résultats selon les besoins de chaque localité. C’est le cas du sénateur Hyppolite qui croit que le gouvernement doit aussi renforcer les neuf autres communes du département dans le cadre d’un Plan de développement durable dans son département. « L’île de La Tortue n’est qu’un tremplin et représente la réalité de plusieurs autres communes du département qui végètent dans l’extrême pauvreté, a-t-il expliqué. Il faut aussi aider les autres communes qui, elles aussi, ont besoin du support du gouvernement.»

Pour sa part, le sénateur Lucas Sainvil soutient le gouvernement dans le cadre de l’exécution de ces deux plans et exhorte le chef de la Primature à ne pas se préoccuper des gens qui critiquent les plans spéciaux. « Ce sont des gens qui ne veulent pas voir ces régions développées qui critiquent ces plans spéciaux, a-t-il insinué. Il faut continuer sur cette même lancée qui aura, à coup sûr, de bonnes répercussions sur la situation socio-économique des habitants de ces deux communes. » 

Le chef du gouvernement remercie encore une fois les organisations internationales qui exécutent des projets de développement sur l’île. « Nous sommes là pour diriger votre aide dans des projets prioritaires pour le pays et nous continuons à vous supporter dans la mesure du possible. Ce que nous voulons surtout, c’est de lutter contre l’extrême pauvreté qui constitue un problème pour le développement du pays.»

Jocelyn Belfort 
jbelfort@lenouvelliste.com
Le Nouvelliste,
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire