mercredi 19 février 2014

Visite/Coopération - Haïti et Panama s'accordent bien

Le Nouvelliste | Publié le : 18 février 2014
Michel Martelly et Ricardo Martinelli 

Accueilli par le chef de l’Etat haïtien à l’aéroport international Toussaint Louverture, le président du Panama a entamé mardi sa visite officielle de 48 heures en Haïti. Avec la signature de plusieurs accords, notamment sur le commerce et l’immigration, Michel Martelly et Ricardo Martinelli scellent une longue relation amicale entre les deux pays.

Ricardo Martinelli, le premier président du Panama en visite en Haïti. Pour lui témoigner son amitié et sa reconnaissance, le président Michel Martelly a été lui-même à l’aéroport international Toussaint Louverture accueillir son homologue qu’il a déjà rencontré plusieurs fois dans d’autres circonstances. Cette visite, a indiqué le chef de l’Etat haïtien, est un signe non équivoque du renforcement des relations entre les deux pays et s’inscrit dans le cadre d’une plus grande affirmation régionale.

« La visite, a ajouté Michel Martelly, va durer deux jours et la première journée a déjà donné des fruits, s’est-il félicité. Deux accords vont être signés sur l’immigration et d’autres, ayant défini les domaines de coopération bilatérale sur lesquels les deux pays vont collaborer, dans un avenir immédiat. »

Lors d’un point de presse au palais national, Michel Martelly a annoncé avec satisfaction qu’ « aujourd’hui, le visa panaméen va coûter 50 dollars et, désormais, il sera délivré en Haïti, et ceci dans un délai très court. Nous étudions aussi, a renchéri le locataire du palais national, comment dynamiser les liaisons aériennes entre Haïti et le Panama. Et nous pouvons déjà dire qu’à partir du premier juin, le nombre de vols de la Copa passera de 4 à 6 vols par semaine… »

Haïti va aussi profiter de l’expertise du Panama dans le domaine du développement des zones franches. Michel Martelly n’a pas manqué de remercier le Panama qui coopère déjà avec Haïti notamment en accordant un appui technique à la police nationale. « Monsieur le président, merci d’être venu en Haïti et merci pour cet amour que vous avez pour Haïti… », a-t-il dit. 

Pour montrer qu’il n’est pas venu avec seulement de belles paroles, le président Martinelli s’est fait accompagner d’une délégation d’entrepreneurs de son pays désirant s’informer des opportunités d’affaires que peut leur offrir Haïti. Ils sont donc en visite de prospection. « Cette délégation est actuellement en séance de travail avec des membres du secteur privé haïtien et nos institutions en charge des investissements », a souligné M. Martelly

En outre, un accord commercial entre les deux pays permettra l’exportation de certains produits haïtiens au Panama sans avoir à payer des taxes. Le président panaméen a souligné que la signature de cet accord entre les deux pays facilitera la commercialisation des produits haïtiens et panaméens sur les deux territoires. Pour le moment aucune date n’a été avancée pour la signature de cette entente.

Ricardo Martinelli a estimé que cette coopération sera profitable aux deux pays tout en promettant la solidarité et l’engagement de son pays dans le cadre des efforts qui se font pour aider Haïti. Pendant deux jours, mardi et mercredi, Michel Martelly et son homologue discuteront des nouvelles formes de coopération entre les deux pays. 

Pour la première journée, Ricardo Martinelli a visité le Musée du Panthéon National au Champ de Mars et signé le Livre d’Or. Il a décoré son homologue haïtien de l'Ordre de Manuel Amador Guerrero, la plus haute décoration de son pays. De son côté, Michel Martelly l’a également décoré de l’Ordre National Honneur et Mérite, au Grade de Grand Croix.

Robenson Geffrard 
rgeffrard@lenouvelliste.com
Le Nouvelliste
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire