lundi 21 septembre 2015

Jonas Coffy persiste dans ses dénonciations contre des Juges de la Cour Supérieure des Comptes.-

Lettre au Sénat de la République:

                                                           Port-au-Prince, le 8 septembre 2015



Monsieur Andris RICHE
Président du Sénat de la République
Sénat de la République – Port-au-Prince

Monsieur le Président,

Le Parti AYISYEN POU AYITI vous présente ses patriotiques salutations et profite de l’occasion pour signaler  à  votre bienveillante attention  un cas de corruption impliquant trois  (3)  Juges-Conseillers de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif CSC/CA.

 En effet, les Juges-Conseillers : Fritz Robert Saint Paul, Saint-Juste Momprévil et Jean Ariel Joseph ont reçu des pots de vin pour blanchir l’ex-candidat à la Présidence  de la PLATEFORME  VERITE, Monsieur Jacky Lumarque, écarté par le Conseil Electoral Provisoire pour absence de décharge.

AYISYEN POU AYITI tient aussi à rappeler qu’il avait publiquement dénoncé dans sa note de Presse datée du 25 aout 2015, les manœuvres mafieuses et politiciennes concoctées par l’ancien Président René Préval en étroite complicité avec les trois Juges- Conseillers sus-cités, en dehors de la Loi et en violation du Décret du 23 novembre 2005, régissant le Statut et le Fonctionnement de la CSC/CA.

AYISYEN POU AYITI relève dans l’arrêt  rendu  par les Juges-Conseillers, Fritz Robert St Paul, Saint-Juste Momprevil et Jean  Ariel Joseph des contradictions  qui défient la logique et le bon sens.

AYISYEN POU AYITI, sur la base d’informations vérifiées , est en  mesure  d’affirmer  qu’il n’y a jamais eu d’audience publique en date du 3 juin 2015 tenue par le collège de la Chambre des Affaires financières, présidé par Monsieur Fritz Robert Saint Paul, avec St Juste Momprevil et Jean Ariel Joseph comme membres.

De plus, selon le compte rendu de la commission chargée d’auditer la gestion de Monsieur Jacky Lumarque, il y est rapporté au paragraphe 3’’ le mercredi 3 juin 2015, la commission s’est encore rendue au Palais National et a rencontré Monsieur Jean Hibert Lebrun, actuel Administrateur et qui à l’époque était comptable  en Chef.  Dans notre rencontre, il nous a relaté que la commission n’a jamais eu de fonds mis à sa disposition.

Il est donc matériellement, administrativement et logiquement impossible de constituer ledit collège de jugement des Affaires Financières ce même mercredi 3 juin 2015, encore moins de produire un rapport  et de prononcer un arrêt dans ce même laps de temps.

Face à une telle situation de forfaiture caractérisée, AYISYEN POU AYITI  sollicite, Monsieur le Président, la mise sur pied d’une commission d’enquête par le  Sénat de la République, le cas échéant, s’ériger en Haute Cour de Justice  pour juger les Juges-Conseillers : Fritz Robert Saint Paul, Saint-Juste Momprévil et Jean Ariel Joseph, conformément aux dispositions de l’article 185 de la Constitution Haïtienne du 29 mars 1987 amendée.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de sa haute considération.

Pour AYISYEN Pou AYITI :

                                                          Jonas COFFY

                                                Secrétaire Exécutif National 

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire