mardi 15 décembre 2015

Cyrus Sibert invite les avocats haitiens de Michael Geilenfeld à se resaisir...cessez vos mensonges et intimidations!

Depuis plus de 5 ans, Cyrus Sibert n’a fait que réclamer l’application du protocole universel en matière d’allégations et d’accusations d’abus sexuels dans un orphelinat.

Ti Aysyen pa Ti Chen!

A - M. Michael Geilenfeld reconnait qu’il y a été accusé d’abus sexuels par des enfants de son orphelinat à plusieurs reprises : 1987, 1990, 1995, 2004, 2006 et 2007;

B- Des jeunes qui se disent victimes de M. Geilenfeld ont contacté Cyrus Sibert en janvier 2011, soit 4 ans après le dernier mouvement de protestations à l’intérieur de l’orphelinat. Ces derniers lui ont expliqué leur situation et leur volonté de mettre fin à cette calamité . Alors que M. Geilenfeld leur ayant toujours dit qu’ils n’auront jamais accès à la justice de leur pays, nous avons décidé de leur fournis le support nécessaire pour couvrir les frais de procédures (financés par Cyrus Sibert et parfois par Me Emmanuel Jeanty) ajoutés aux services bénévoles de Me Jeanty et de ses amis avocats de Port-au-Prince pourqu’ils puissent faire entendre leur voix devant la justice haitienne. 

C- De 2011 à nos jours nous n’avons fait qu’exiger l’application du protocole universel quand il y a accusations d’abus sexuels dans un orphelinat;

Ti Aysyen pa Ti Chyen!

Sachant que 
1- les pédophiles ne changent pas, et qu’il est du devoir de toute société de les placer en maisons de correction, sous surveillance et/ou sous contrôle de service social; 
2- dans une situation d’exploitation sexuelle sur mineurs, il existe plus de victimes que celles qui ont le courage de révéler leur blessure; 
3- constatant que le protocole universel en matière d’allégations d’abus sur mineurs n’a pas été respecté dans le cas de l’orphelinat Saint-Joseph; 
nous avions supporté les victimes dans l’espoir que les pouvoirs publics et la société réagiraient en faveur de la protection des enfants en adoptant les mesures qui s’imposent en l’occurence : 
a- mis à l’écart provisoire de la personne accusée, 
b- ouverture d’enquêtes administratives, privées et judiciaires, 
c- prise en charge des victimes, 
d- adoption d’une politique de protection des enfants : l’établissement d’un protocole régissant les rapports, les relations et les distances entre les enfants et le personnel de l’orphelinat. 

Et, dans le cas spécifique de l’orphelinat Saint-Joseph, l’Etat haitien, dans l’exercice de sa souveraineté, devrait réagir sur les preuves de liens entre la NAMBLA  (North American Man/ Boy Love Association) et cette maison d’accueil fonctionnant sur le territoire national.

D- Cyrus Sibert, n’a pas créé d’allégations ni d’accusations contre M. Geilenfeld. Il ne fait que réagir face au traitement discriminatoire qui veut que l’on traite des enfants pauvres d’Haiti différemment des enfants américains.

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti
@reseaucitadelle

* Voir liens entre l'orphelinat Saint-Joseph et l'organisation NAMBLA:
Enregistrer un commentaire