Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 17 août 2011

Martelly présente ses ministres de la justice et de l’éducation

Haïti-Gouvernance

Martelly présente ses ministres de la justice et de l’éducation

S’accaparant le rôle de Premier ministre, le chef de l’Etat confirme l’attribution de ces deux portefeuilles à MM. Josué Pierre-Louis et Georges Mérisier ; le CSPJ sera enfin une réalité, début octobre, promet le Président

Publié le mardi 16 août 2011

Sans attendre la ratification de son Premier ministre dont la désignation n’est même pas encore effective, le Président Michel Martelly a pratiquement commencé à esquisser mardi le profil du futur gouvernement en avançant les noms de Josué Pierre-Louis et de Georges Mérisier pour occuper respectivement les portefeuilles de la justice et de l’éducation nationale. A l’occasion du lancement de la semaine de la gouvernance au siège de l’Ecole de la magistrature (EMA) et à la Cour de cassation, le chef de l’Etat se trouvait en compagnie de Me Pierre-Louis qui, dit-il, sera le prochain ministre de la justice et de la sécurité publique.

Avec à ses côtés l’actuel chargé de mission à ce ministère, M. Martelly a insisté sur la nécessité d’instaurer en Haïti une nouvelle forme de gouvernance fondée sur l’indépendance de la justice en annonçant que les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) prendront leur fonction officiellement début octobre, lors de la rentrée des tribunaux.

Parlant de son sujet de prédilection, la scolarisation gratuite qui devrait être effective pour près de 150.000 nouveaux élèves dès l’ouverture de l’année académique, dans quelques semaines, le Président de la république a invité les journalistes à consulter son prochain ministre de l’éducation nationale, Georges Mérisier.

Après une première annonce en ce sens, Michel Martelly a laissé entrevoir un probable report de la date initialement retenue pour la reprise activités scolaires, soit le 5 septembre.

Mardi, le dirigeant haïtien, parvenu à ses 100 premiers jours de pouvoir sans être capable de mettre en place un nouveau gouvernement, s’est livré à son deuxième exercice public de présentation des membres du cabinet ministériel.

Il y a, plusieurs semaines, il avait déjà fait fi de la tradition et des procédures constitutionnelles en attribuant les ministères des affaires étrangères et des finances respectivement à ses conseillers Daniel Supplice et Wilson Laleau. spp/radio Kiskeya

Aucun commentaire: