mercredi 30 décembre 2015

#Haiti : Moise Jean-Charles peut-être poursuivi pour usage de faux procès-verbaux.-


Le Candidat Moise Jean-Charles et la Plate-Forme Pitit Dessalines pourraient être mis sous enquête judiciaire pour faux et usage de faux qui est un crime punis sévèrement par le code pénal haïtien.

Ce mardi 29 Décembre 2015, la Plate-Forme Pitit Dessalines a présenté à la presse des documents qu'elle appelle "Procès-verbaux". Le colis est enfin arrivé (de la République Dominicaine???). Après la publication des procès-verbaux sur le site du CEP,  "Pitit Dessalines" qui n'a pas pu supporter avec des preuves convaincantes ses accusations de fraude massive depuis octobre 2015 peut aujourd'hui présenter un lot de documents. 

Les autorités et les observateurs comprennent mal qu'avec tous ces dits "procès-verbaux" la Plate-forme Pitit Dessalines n'avait pas contesté formellement les élections. De plus, membre du G8, elle refuse toujours de rencontrer la Commission d'évaluation en ce sens. 

Il est clair que Moise Jean-Charles et ses compagnons utilisent le mensonge comme arme politique pour manipuler l'opinion publique cherchant le désordre et le chaos, le "KATCHOUBOUMBE" tant annoncé. Au début, il n'y avait pas de documents parce qu'on avait incendié des bulletins du candidat de Pitit Dessalines un peu partout; plus tard le nom d'un expert canadien de l'UNOPS dénommé Sylvain Coté fut cité sans preuve comme celui qui a manipulé les procès-verbaux de Moise Jean-Charles; aujourd'hui, coup de théâtre, Moise Jean-Charles et Pitit Dessalines détenaient des procès-verbaux comptabilisant 51.3% des voix. Exactement 51% !??

Si l'on associe cette dernière mise en scène au fameux sondage de sortie des urnes fabriqué par une firme brésilienne, on aura raison de conclure qu'il y a un puissant complot international visant à déstabiliser le pays au profit de l'extrême gauche, ces anacho-populistes nihilistes qui ont toujours déstabilisé Haiti au profit de leurs intérêts économiques, diplomatiques et/ou politiques. On se souvient des affirmations de Sauveur Pierre-Etienne qui accusait l'opposition haïtienne de recevoir de l'argent -- 50 millions de dollars US, de la République Dominicaine.

Il faut une enquête judiciaire sur les agissements de ces acteurs politiques.

Fòk Moun sa yo sispann jwe ak Peyi a!

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti 
30 décembre 2015
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire