samedi 16 décembre 2017

Ce que pense le vrai Cyrus Sibert du voyage du président de la République en Europe.-

Ce que pense le vrai Cyrus Sibert du voyage du président de la République en Europe.- #Haiti #LeRecit (Texte de Cyrus Sibert)

Ce vendredi 15 décembre 2017, quelqu’un a publié, en mon nom, le texte titré « Evaluation interne de la visite européenne du Président de la République » , sur le voyage du Président Jovenel Moïse en Europe.

Pour ceux qui continuent de m’appeler à ce sujet, je réaffirme : ce texte n’est pas de moi. C’est un gâchis pour l’auteur de ce papier bien écrit qui comporte certaines vérités et des idées constructives, comme :
«…le Président est mal conseillé, que lui et la première dame ont besoin d'un sérieux coaching en protocole, et que l'entourage du président mérite d'être renforcé. »

Mise à part, la tendance à ridiculiser le couple présidentiel, ce sont des critiques à considérer.

Je pense que ce texte vient d’une personne bien placée pour avoir tant de détails; une personnalité qui habite les hauteurs de Pétion-ville pour connaitre des histoires comme :
1- le déménagement de Réginald Boulos de Péguy à Pèlerin 5,
2- les contrats signés pour l'obtention des engins lourds avec les compagnies Auto Plaza, HAYTRAC et Automeca.

Le tout, pour faire passer cette idée que je ne partage pas :
« je ne pense pas que c'était nécessaire que le président se prononce sur le rapport Petrocaribe au cours de sa visite européenne. Je fais de mon mieux pour défendre le PHTK dans ce dossier, mais nous savons tous de quoi il en est. Je pense que le président doit garder le silence sur ce dossier. »

Donc, quelqu’un qui n’aime pas la position du Chef de l’Etat sur le rapport mensonger du Sénat sur #Petrocaribe.

Mon opinion, celle du vrai Cyrus Sibert, sur le voyage du Président en Europe :

1- Considérant qu’il n’existe pas d’école pour apprendre la fonction de Président, on peut dire que Jovenel Moïse a fait de son mieux. Toutes les fautes enregistrées lors de son voyage en Europe sont de la responsabilité du Ministère des Affaires Étrangères et du Service de Protocole du Palais National.

2- Jovenel Moïse, s’est montré crédible, en ayant une position claire et juste, en Haïti comme à l’étranger. Il a un franc-parler qui inspire confiance. Nous ne sommes plus dans l’ambiguïté, le scénario Lavalas du double langage du Président Jean-Bertrand Aristide qui avait un discours pour la presse haïtienne, donc pour la consommation locale et une position différente dans la presse internationale..

3- Jovenel Moïse a obtenu le succès diplomatique de voir le président Emmanuel Macron reconnaitre sa volonté de combattre la corruption. Ce dernier a proposé des projets concrets de coopération bilatérale.

4- A bien suivre son interview à RFI, on peut déduire que les journalistes ont vu en lui un homme de bonne foi. Un novice dans la politique active, doué de bonnes intentions. C’est sûr que la prochaine fois, ils seront plus exigeants.

5- Je pense que le président pourrait avoir une intervention plus étoffée lors de son point de presse avec le Président Macron. Il faut revoir cela avec l’équipe technique qui produit les éléments de langage.

6- Quant au problème de visa, je l’ai déjà dit dans le texte : « #Haïti : La diplomatie haïtienne, est-elle anti-TETKALE? » (1), le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) est controlé par Lavalas. Des gens au sein de cette institution profitent des réformes prônées par le Président pour régler leurs affaires personnelles ou de clan, en écartant bon nombre de supporteurs du Chef de l’Etat au profit de ceux d’Aristide/Lavalas. On n’a qu’à comparer le dynamisme de la Chancellerie haïtienne au temps de Fritz Longchamp/Aristide et récemment sous la présidence provisoire de Jocelerme Privert pour conclure qu’elle est destinée à défendre Lavalas. Le MAE est très militant quand Lavalas est au pouvoir; mais timide en faveur de TET-KALE. 

Ainsi, je ne suis pas surpris si le Chef de l’État rencontre tant de problèmes, à ce niveau. Au contraire, je me demande s’il ne s’agit pas de sabotage pure et simple. Car, alors qu’on essayait de gérer le problème en Angleterre et de limiter les dégâts sur l’image du Président de la République, des informations précises sur ses difficultés circulaient sur les réseaux sociaux, ce qui sous-entend que des gens “dans la place” s’en réjouissaient.


Lisez le texte : #Haïti : La diplomatie haïtienne, est-elle anti-TETKALE? http://reseaucitadelle.blogspot.com/2017/10/haiti-la-diplomatie-haitienne-est-elle.html 

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
16 décembre 2017
WhatsApp : 509-3686-9669
@ReseauCitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
Enregistrer un commentaire