jeudi 1 février 2018

Séance #PetroCaribe : Quelques remarques sur la performance des Sénateurs.- #Haiti #LeReCit

Séance #PetroCaribe : Quelques remarques sur la performance des Sénateurs.-

Les sénateurs du Nord ont fait un travail extraordinaire. Dieudonne Luma, Nawoon Marcellus, Wanique Pierre et Ralph Féthière ont fait preuve de conviction, d’intelligence et de cohérence.

L’incapacité de la Commission de répondre aux questions simples, claires et précises du Sénateur Nawoon Marcellus et de son collègue Denis Cadeau, sur la méthode utilisée pour l’enquête, l’identité et la qualité des consultants prouve que le Sénateur Onondieu avait raison : Le rapport a été rédigé par un laboratoire occulte…un groupe partisan et mafieux dont les noms des membres doivent rester secrets…qu’on ne peut pas révéler au peuple.

Nous en profitons pour signaler l’argument massue de monsieur Onondieu qui a utilisé la lettre du Président du CSPJ sollicitant une copie du Rapport préliminaire au profit de l’enquête sur la disparition de monsieur Robert Marcelo, pour anéantir les manoeuvres du Sénateur Jean Renel Sénatus (Zokiki) autour des règlements intérieurs du Sénat.

A chaque fois, au lieu de répondre aux questions posées, le Sénateur Evalière Beauplan a préféré se réfugier dans des spéculations, des suppositions, des déductions préconçues, pour enfin réclamer la projection d’une vidéo. Un Commissaire rapporteur, incapable de formuler des réponses sur son travail d’enquête, au point de se reposer uniquement sur support audiovisuel, on n’avait jamais vu cela avant. Et se ce point, le Sénateur Nawoon Marcellus qui n’est pas avocat, a fait un point de droit remarquable : “ La video n’est pas une preuve, en droit haitien. La réponse doit venir de votre déclaration verbale ou être consignée dans le manuscrit — du rapport.”

L’intervention du Sénateur Ronald Larêche criant au scandale parce que la Commission s’apprêtait à citer quelques noms, est un scandale; vu que son argument n’est basé sur aucune logique de droit, ni transparence démocratique.

Aux Etats-Unis, au Canada, en France et dans toutes les grandes démocraties, les experts sont régulièrement convoqués par les Commissions parlementaires et répondent en direct sur les médias. Le sénat peut inviter n’importe quel citoyen à éclairer ses lanternes sur un sujet.

L’intervention du Sénateur Cantave après la manoeuvre dilatoire de Zokiki était juste et bien pensée. A ce stade des débats, il fallait signaler certaines bêtises dans ce rapport qui prétend accuser des citoyens. Il était temps. Car, pour aider le peuple à mieux comprendre la gravité de la situation, il faut aller aux faits. Les interventions théoriques du Sénateur Kedlaire, même quand elles sont utiles pour démasquer ceux qui se cachent derrière leurs connaissances intellectuelles pour induire toute une nation en erreur, elles restent abstraites.

Finalement, le sénateur Kedlaire Augustin ne s’était pas laissé intimider par Zokiki qui se croit supérieur parce qu’il est de Port-au-Prince “Mwen nan kapital la avan’w”. Il a fait preuve d’un vrai leader d’une vraie majorité parlementaire avec une maitrise sûre des principes et règles du droit public. Ce qui manque à beaucoup de juristes et d’avocats haïtiens qui se croient autoriser à intervenir de façon magistrale dans les débats publics, parce qu’ils ne réalisent pas qu’il s’agit d’un domaine spécialisé réclamant un champ vaste en termes d’idées, de philosophie et de connaissance générale.…pas un travail simple de lecture de codes.

Le Sénateur Bélizaire de la Grande-Anse s’était montré imperturbable avec des interventions bien argumentées et précises.

Quand à Zokiki, on se demande quelle est l’utilité de ses envolées oratoires, si après tout, il doit concéder que la plainte au Cabinet d’instruction est frappée d’un déficit de “compétence juridictionnelle et de qualité”, qu'il y a des problèmes au sein de la justice, qu'en terme juridictionnel, c'est la Cour des comptes.

Pour finir, le Sénateur Francenet Dénius qui avait insisté sur la déclaration du patrimoine et tous les autres qui se sont montrés précis, concis et imperturbables sur les exigences de réponses claires, ont fait un travail extraordinaire qui a provoqué la fuite des démagogues.

Durant cette séance du 31 janvier 2018 sur le Rapport #PetroCaribe, la lumière venait des villes de province. Et, ce mythe qui faisait des autres sénateurs, à part Youri Latortue, Beauplan, Cassy, Sénatus…, des incapables, est tombé.

#LeReCit @ReseauCitadelle
WhatsApp : 509-3686-9669
Enregistrer un commentaire