vendredi 18 juillet 2014

Haïti-Pédophile : Mandat d’amener contre Michael Geilenfeld et Phillips Norris.-

En date du 3 juillet 2014, un juge haïtien a lancé un mandat d’amener autorisant la police haïtienne à procéder à l’arrestation du citoyen américain Michael Geilenfeld, directeur de l’orphelinat Saint-Joseph Home for Boys de Delmas 91 et, de son partenaire Phillips Norris, tous deux inculpés d’« outrage public à la pudeur et rébellion ».

Monsieur Geilenfeld, entendu au cabinet d’instruction le 5 mai 2014 pour d'abus sexuels, sévices corporels, traite et exploitation de tout genre, semble se retrouver dans les collimateurs du juge instructeur  pour avoir menti sous serment (parjure) tout en ignorant les injonctions du juge haïtien. Le 30 avril 2014, le juge Dimanche avait reçu trois (3) jeunes haïtiens qui s’étaient présentés comme victimes décrivant, de façon graphique et cohérente, les abus sexuels auxquels ils étaient soumis.

Lors d’une confrontation avec les victimes, Monsieur Geilenfeld s’amusait à accuser tout le monde, ignorant les évidences contre lui sans toutes fois les démonter. Il a commis l’erreur fatale de mentir sous serment affirmant l’inexistence d’une décision de l’IBESR contre son institution malgré les différentes correspondances de ladite entité étatique affirmant le contraire. Complaisant, M. Geilenfeld est allé jusqu'à promettre d’apporter une autorisation de fonctionnement qui ne lui avait jamais été émise par l’IBESR. Comme d’habitude, le directeur de l’orphelinat Saint-Joseph croyait pouvoir se moquer du juge haïtien, de la justice haïtienne et même de l’État haïtien.

Deux mois après, le Directeur de l’orphelinat Saint-Joseph qui avait requis un délai de 3 jours pour présenter des preuves contraires, ne s’est jamais retourné au cabinet d’instruction. Le prévenu est ainsi rentré en rébellion avec la justice haïtienne.

Cette fin de semaine, nous avons appris que le juge Al Duniel Dimanche a, longtemps, lancé un mandat d’amener contre ce directeur d’orphelinat, accusé à plusieurs reprises d’exploitation sexuelle sur des enfants démunis d’Haïti.

Faut-il signaler que lors d’une confrontation devant le tribunal, M. Geilenfeld avait fait savoir que, aujourd’hui encore, son orphelinat fonctionne et dessert 19 enfants. Le mercredi 7 mai 2014, les plaignants avaient fait le dépôt d'une copie d’une ordonnance de l’IBESR datée du 31 janvier 2014, adressée aux responsables de Saint-Joseph Home for Boys, dans laquelle nous lisons : « …devant ce constat d'illégalité, ce non-respect des normes de fonctionnement et en attendant la confirmation de ces allégations, cette Direction décide de déplacer ces enfants et de les reloger dans un espace plus sécuritaire».

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti
18 Juillet 2014









































Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire les textes suivants :

1- Flash! Michael Geilenfeld devant la justice haïtienne ! (Texte de Cyrus Sibert) http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/04/flash-michael-geilenfeld-devant-la_30.html

2- Geilenfeld a menti au Juge haitien Al Duniel Dimanche. PARJURE! http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/05/geilenfeld-menti-devant-le-juge-haitien.html

3- [HAITI-PEDOPHILIE : CINQ (5) VICTIMES DE L'ORPHELINAT SAINT-JOSEPH DE DELMAS 91 SAISISSENT LE CABINET D'INSTRUCTION DE LA JUSTICE HAITIENNE. http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/02/haiti-pedophilie-justice-plainte.html ]

4- [ GRAND DOSSIER : Haïti, « Terre promise » des prêtres pédophiles américains : Le puzzle! (Texte de Cyrus Sibert) http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/04/grand-dossier-haiti-terre-promise-des.html ]
Enregistrer un commentaire