jeudi 22 juin 2017

Evolution du dossier Marjorie, cette ressortissante d’Haiti victime de viol à Turks and Caicos et menacée d’expulsion.-

Evolution du dossier Marjorie, cette ressortissante d’Haiti victime de viol à Turks and Caicos et menacée d’expulsion.- (Texte de Cyrus Sibert) 

fb.me/15U88JuW0

La publication du texte de @Reseaucitadelle a provoqué beaucoup de réactions. Des médias locaux ont repris les informations présentées dans notre texte et procédé à des vérifications. Le Ministre de la justice du territoire anglais a contacté les journalistes qui ont relayé l’information pour préciser la différence entre un Juge et une autorité responsable du Tribunal du Travail…l’équivalent du responsable du bureau du travail du ministère des Affaires Sociales en Haiti.
http://magneticmediatv.com/2017/06/correction-in-alleged-rape-report/

De son coté, la Royal Turks and Caicos Island Police Force (RTCIPF) a publié un communiqué sur sa page facebook pour réclamer le secret de l’enquête sur ce qu’elle qualifie de “Allégation d’une infraction sexuelle grave” : “allegation of a serious sexual offence”. Personne n’a encore été inculpée : “no person has been charged with any offences.”
Cependant, le Commissaire de Police Trevor Botting a confirmé qu’un homme a été arrêté puis remis en liberté sous caution : “A man was arrested and remains on bail”, tout en réitérant que ce dossier soit gardé secret pour éviter que des spéculations puissent influencer l’enquête.
https://www.facebook.com/RTCIPF/

Toutefois, le responsable de la police n’a pas démenti les informations concernant des transferts et/ou de mise à l’écart de policiers dans l’objectif de bafouer le résultat de l’enquête.

Du coté de la victime, elle fait face à des pressions énormes. Il parait que son conjoint est sommé de ne plus l’assister économiquement. Chose facile à Turks and Caicos, un espace réduit où les gens se connaissent à partir de connexions familiales. Cela ne doit pas être difficile d’appeler un employeur et lui demander d’exercer des pressions sur un immigrant haïtien. D’ailleurs, on se demande si ces relations familiales n’empêchent pas aux reporters de grands médias occidentaux, de Miami ou de Londres de rapporter cette situation inacceptable!

Pour le moment, la victime ne reçoit aucune assistance psychologique, aucune aide humanitaire, comme le veut le protocole dans l’espace démocratique, de liberté et de respect des droits qu’est le Commonwealth — ces pays sous protectorat du Royaume d’Angleterre. Sa seule consolation est de raconter ses péripéties à des membres de la communauté haïtienne, plus préoccupés par leur statut legal sur l’ile que par les souffrances d’une pauvre compatriote victime de viol.

Il est opportun d’établir la ligne de démarcation entre “secret de l’enquête” et le droit du public d’être informé de l’évolution du dossier. Car, si depuis le 17 mars 2017, Madame Marjorie a porté plainte et attendu calmement, il a fallu que l’histoire gagne les médias pour voir les autorités invoquer l’affaire. Suite aux manoeuvres de l’homme qu’elle accuse de l’avoir violée, la victime se sent menacée de déportation.
De plus, dans la presse locale, on rapporte que le présumé violeur est un homme influent et puissant : “a high profile member of TCI professional and civic society”; le puissant homme continue d’occuper sa fonction dans le gouvernement de Turks and Caicos : “who is still performing his function for the Turks and Caicos Islands Government”. Il est clair que le dossier de madame Marjorie n’aurait jamais pris cette envergure si RESEAUCITADELLE n’avait pas alerté l’opinion publique.
http://magneticmediatv.com/2017/06/haitians-angered-by-alleged-rape-case-involving-tci-judge/

Nous savons d’expérience, la misère des victimes d’abus sexuels et le mode opératoire des accusés quand une plainte a été déposée contre eux devant la justice : Avec l’aide de personnages malveillants, ils engagent une guerre d’usure contre la victime pour l’affaiblir, la détruire, affecter son mental, faire disparaitre les preuves et finalement la contraindre à abandonner ses droits. Mais, dans ce dossier, il y a un élément de poids : le texte message (SMS) envoyé à Madame Marjorie lui menaçant de bloquer son permis de travail puis de l’expulser du territoire, si elle porte plainte : ”The woman says she has evidence of the rape including a text message on her cell phone where the accused is said to have threatened her work permit if she resisted advances.”
http://magneticmediatv.com/2017/06/haitians-angered-by-alleged-rape-case-involving-tci-judge/

Pour ceux qui aiment blâmer les victimes d’abus sexuels dans ce monde machiste, nous disons : vu l’influence reconnue de l’accusé à Turks and Caicos, l’enjeu n’est pas un minable permis de travail, mais le refus de madame Marjorie de ne plus être un jouet sexuel qu’on utilise sans consentement.

En plus d’enquêter et de rapporter ce genre de cas, à @ReseauCitadelle nous faisons un travail de communication, de sensibilisation et de promotion des revendications de justice des victimes devant les instances nationales et internationales. N’en déplaise à ceux qui souhaitent étouffer l’affaire, nous en avons fait une large diffusion à tous les niveaux. Comme d’habitude nous n’abandonnons jamais les victimes. Nous allons continuer en ce sens; car, il est évident que dans le silence ou le”secret” réclamé par les autorités de Turks and Caicos, les droits de Madame Marjorie seront bafoués. Il est clair que depuis le 17 mars 2017, l’enquête n’a fait que trainer. De plus, rien ne justifie un traitement de deux poids de mesure — dans le monde dit civilisé, entre l’Affaire DSK (Dominique Strauss Kahn), ce français Directeur du FMI accusé de viol par une femme de chambre dans un hôtel de New York et ce Monsieur Arthur Forbes accusé de viol par cette ressortissante haïtienne à Turks and Caicos.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
22 juin 2017
reseaucitadelle@gmail.com
@reseaucitadelle
WhatsApp: 509-3686-9669

Lisez le reportage de @ReseauCitadelle sur l’Affaire Marjorie/Arthur-Forbes:
http://reseaucitadelle.blogspot.com/2017/06/sos-une-haitienne-victime-de-viol-turks_10.html
English version : http://reseaucitadelle.blogspot.com/2017/06/haitian-rape-victim-in-turks-island.html
Enregistrer un commentaire