Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 16 octobre 2012

Une retraite pour redynamiser le gouvernement

Une retraite pour redynamiser le gouvernement

Pour redéfinir les priorités de son gouvernement et se fixer sur plusieurs dossiers de la vie nationale, le Premier ministre et les ministres ont organisé, dimanche, à l'hôtel Le Montcel, une retraite. La cherté de la vie, la création d'emplois, l'investissement étaient, entre autres, au menu.
Le Premier ministre et les ministres en retraite à l'hôtel Le Montcel
Le Premier ministre et les ministres en retraite à l'hôtel Le Montcel
 

Un nouveau plan d'action prioritaire pour les huit prochains mois. Le gouvernement veut répondre aux exigences de l'heure. Dans les hauteurs de Kenscoff à l'hôtel Le Montcel, le gouvernement s'est retiré, dimanche, loin des manifestations de rue de la capitale pour se fixer de nouvelles priorités. Selon le Premier ministre Laurent Lamothe, qui a présenté lundi à la presse les points abordés au cours de cette retraite, il était très important de rencontrer son équipe dans un cadre détendu pour discuter des problèmes du pays afin d'apporter des solutions durables.  

Le chef du gouvernement entend par cette initiative faire le suivi sur plusieurs dossiers et développer un « plan d'action prioritaire » pour les huit prochains mois à partir de l'ensemble des projets conduits par les différents ministères. Parmi les décisions arrêtées à la suite de cette retraite, il y a la création d'un comité interministériel visant à accélérer le processus d'investissement dans le pays. « Le rôle de ce comité interministériel, c'est de se concentrer sur vingt projets dont il faut suivre l'évolution et faire en sorte qu'ils atterrissent le plus vite possible », a souligné M. Lamothe.

Sur la question de la cherté de la vie, le chef du gouvernement a dit constater une diminution de prix du riz de l'ordre de 4,60 % sur le marché local. « Ce n'est pas encore le résultat escompté. Il reste beaucoup à faire », a-t-il dit, soulignant qu'à la tenue du Conseil de gouvernement la semaine prochaine, la Commission de stabilisation des prix des produits de première nécessité présentera ses recommandations finales qui seront adoptées et appliquées.

Laurent Lamothe a reconnu que cela prendra du temps pour que la population puisse ressentir effectivement l'effet de la baisse des prix sur le marché local. Il a promis de travailler afin de permettre à la population d'en bénéficier rapidement.

Au-delà de la stabilisation des prix, le chef de la Primature a reconnu que seule la création d'emplois peut apporter une réponse durable aux problèmes de la vie chère. Selon M. Lamothe, dans le secteur de l'assainissement, 43 000 emplois ont été créés au Service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS), 20 000 autres dans le secteur de l'agriculture à travers tout le pays, le ministère des Travaux publics en a créé plus de 15 000.

En revanche, il a souligné que, dans un pays comme Haïti où environ sept millions de personnes sont à la recherche d'un emploi, « ce n'est pas une situation facile à gérer, mais ce n'est pas impossible ». En guise de réponse, Laurent Lamothe a indiqué qu'il ne revient pas seulement à l'exécutif de créer des emplois.

Au cours de cette retraite, le gouvernement s'est félicité de la rentrée des classes et a rappelé que 200 000 nouveaux élèves bénéficient cette année du programme d'éducation gratuite. « De plus, le chef de l'Etat se rendra à Cuba la semaine prochaine pour signer huit accords de coopération bilatérale visant, entre autres, à augmenter le nombre des personnes alphabétisées en Haïti », a annoncé le chef du gouvernement.

Dans un autre registre, en plus des mesures prises pour restructurer l'Electricité d'Haïti (ED'H), Laurent Lamothe a fait savoir que son gouvernement a commandé plus de 7 000 lampadaires solaires qui seront installés partout à travers le pays. « On a déjà installé plus de 650 lampadaires solaires », a-t-il fait savoir.

Le chef du gouvernement a informé que son équipe travaille actuellement sur 584 projets. « La tâche n'est pas facile, a-t-il fait remarquer avec une certaine tristesse dans la voix. Il y a beaucoup de problèmes, et je peux vous dire que je crois fermement que chaque problème a une solution, laquelle peut prendre du temps et peut ne pas répondre à l'aspiration de tout le monde. »

« Du 6 au 9 novembre à l'hôtel Montana, le gouvernement organisera une conférence sur la lutte contre la pauvreté extrême. Plusieurs conférenciers internationaux y prendront part, a annoncé Laurent Lamothe. Le président de la Banque mondiale, l'ancien président dominicain Leonel Fernandez, le ministre de l'Economie populaire de l'Equateur sont, entre autres, les personnalités étrangères qui seront en Haïti pour l'événement.

Sur les manifestations de rue contre le gouvernement

« Nous avons entendu les cris des manifestants et nous avons agi. Les résultats commencent à être perceptibles en ce qui a trait à la cherté de la vie », a répondu Laurent Lamothe sur les différentes manifestations de rue organisé ces derniers jours partout à travers le pays.

« Ceux qui accusent le président de la République et ses proches de corruption doivent apporter des preuves», a fulminé le Premier ministre. Selon lui, le budget de l'Unité de lutte contre la corruption (ULCC) a été augmenté. « Transparency international nous a confirmé qu'il est satisfait des efforts du gouvernement dans la lutte contre la corruption », a déclaré M. Lamothe, qui s'est félicité du fait que tous ses ministres ont produit la déclaration de leur patrimoine, contrairement aux gouvernements précédents.

Interrogé sur les rumeurs qui laissent croire qu'un éventuel remaniement ministériel serait imminent, le chef de la Primature a indiqué qu'il n'en est pas question. Cependant, Laurent Lamothe a rappelé que si un secrétaire d'Etat ou un ministre n'obtient pas de résultats, il sera tout simplement renvoyé et remplacé.

Robenson Geffrard, rgeffrard@lenouvelliste.com, Le Nouvelliste

Aucun commentaire: