Follow by Email / Suivez nous par Email.-

vendredi 18 avril 2008

Qui sera Premier Ministre?


Jean Erich René
18 avril 08

La saga d'Alexis n'en finit pas. Il nous faut changer ce système de politique anthropophage, suicidaire pour le pays. La Villa d'Accueil devient un vrai calvaire. Presque tous nos Premiers ministres ont connu une triste fin. Après le vote de censure du Parlement on voudrait accuser Alexis des 7 péchés capitaux afin de ternir son image et lui barrer la route du Palais National. Outre le dossier de la vie chère on voudrait lui
faire porter le chapeau de l'assassinat d'un agent de l'ONU. Certains Parlementaires affirment leurs grandes inquiétudes suite à certaines menaces venant de son entourage. Ce n'est pas sérieux! Il existe certes des
liens entre Jacques Edouard Alexis et les chimères. C'est grâce aux pressions des législateurs du béton que sa politique générale a été validée. René Civil qui était en exil à St Domingue avait traversé la frontière pour apporter son concours au PM Alexis. A la fin du mois de décembre 2006 des récompenses étaient distribuées aux activistes au Palais National. Mais nous devons éviter de tout amalgamer.

Il est arbitraire et méchant d'ouvrir un dossier criminel pour Jacques Édouard. Si nous analysons géographiquement les coordonnées du crime, la victime est tombée sous des balles assassines dans la zone d'influence de René Civil. Les témoins rapportent que le coup de feu est parti d'un Montero, non loin de la Cathédrale de Port-au-Prince. Il faut trois éléments essentiels pour porter une accusation ferme contre un individu : le corps du délit, l'arme du crime et des preuves liant le prévenu aux indices. A qui appartient ce Montero? Quel est le numéro de sa plaque d'immatriculation? Des questions auxquelles peuvent répondre aisément la DCPJ en consultant les archives du Service de la circulation des véhicules. Les empreintes laissées sur le volant permettent de remonter facilement au criminel et à ses complices. La balistique peut aisément décrire, à partir des rayures de la douille extirpée du cadavre, le canon de l'arme qui a tiré le projectile, à moins qu'il soit scié. Ainsi on peut identifier son détenteur.

Le brigandage devient le mode de gestion privilégié de Préval. Il faut qu'il y ait toujours un torchon qui brûle afin de détourner l'attention du peuple des vrais problèmes. C'est dans la tourmente que le Roi Pétaud se sent mieux pour diriger. Ainsi ira la République pour les 3 prochaines années de LESPWA au pouvoir. Une fois de plus, Préval pour brouiller les cartes et créer la diversion a remis une liste de 12 noms au Parlement comme Premier ministre. Le choix est difficile et laborieux à faire. Des conflits d'intérêt vont ajourner les débats et retarder la nomination du Premier ministre. Une façon pour Préval de gagner du temps pour bien huiler sa machine politique. Le choix du PM est soumis à dessein au Parlement dans le but d'interférer avec les travaux de préparation de la loi électorale qui devrait être promulguée avant le 8 mai 2008. Cette date butoir une fois passée, les sénateurs élus pour 2 ans seront forcés de laisser le Palais
Législatif.

René Préval a traîné ses pas jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il visait depuis longtemps : la caducité du Sénat. En effet le Grand Corps comptait 30 membres. Après la mort du Sénateur Limage, le départ de Boulos et de Compère, il en reste 27. Sans la promulgation de la loi électorale, le 8 mai 2008, 10 autres sénateurs doivent se retirer du Parlement. La Chambre haute est donc réduite à un effectif de 17 sénateurs. C'est le chiffre magique que cherchait Préval. Au cours d'une séance le Président du Sénat n'a pas le droit de voter. Donc 16 sénateurs seulement sont appelés à voter pour prendre une décision. Or la Constitution exige un quorum des 2/3 de l'effectif pour qu'une décision soit valide. C'est avec le chiffre magique de 16 que Préval vient de pousser, haut les mains, le dos de Jacques Édouard Alexis à la Primature. Personne n'a protesté! Il y a jurisprudence.
Avec ce bélier il compte renverser d'autres barrières et remporter d'autres
victoires.

Lors du vote de non confiance du PM Alexis, l'absence du Sénateur Kelly Bastien, en congé de maladie, devrait handicaper la séance. Le Président René Préval, en dépit de son attitude apparemment hostile au renvoi du PM Alexis, a pressé Kelly Bastien à se présenter au Palais Législatif. Dès lors Jacques Édouard Alexis qui avait l'assurance que la séance serait renvoyée, savait que son sort était jeté. Voilà pourquoi le député de Pétion Ville Steven Benoît bien imbu de la question s'est estomaqué et a donné sa démission. Il conteste ce jeu d'hypocrisie de son ex-beau-frère René Préval.. D'autant plus que René Préval persiste à dire qu'il est injuste de renverser le Gouvernement non responsable de la vie chère. Pourtant il cache ses mains pour lancer des pierres à Alexis . Ce coup fourré permet à Préval d'obtenir une éclaircie. Mais pour combien de temps?

Les prétendants à la Primature doivent tirer les leçons nécessaires. Dans un pays en pleine crise alimentaire, le PM devient l'agneau sacrificiel. On attend tout de suite du nouveau locataire de la Villa s'Accueil, ce que le Gouvernement n'a pu obtenir pendant deux ans. Préval, croyant à l'impossibilité d'une solution, a lui-même évoqué le vocable miracle pour sortir le pays de cette crise. Si Préval attend un miracle du prochain Premier Ministre, historiquement il n'y a qu'un seul homme sur la terre qui put réaliser le prodige de donner à boire et à manger à une foule sans avoir rien acheté ni planté au préalable : c'est Jésus. Le Président Prévale s'attend-il à ce que le Fils de Dieu s'installe à la Villa d'Accueil pour changer l'eau de nos rivières en clairin, le sable de nos plages en riz et nos galets de pierre en biscuits, pour résoudre la problématique de la famine haïtienne? Là encore, les Publicains du Club de Bourdon prélèveront leurs impôts.

Nos hommes politiques ne sont pas thaumaturges! Qui peut relever le défi de la Primature? Des ambitieux turlututus bouche pointue, il y en a pas mal qui sont prêts à assaillir la Villa d'Accueil pour piller l'aide que les pays amis apportent aux affamés, à l'instar des 1200 barils d'asphalte du Venezuela vendus à St Domingue. Qui sera Premier Ministre? A l'instar de Diogène nous cheminons avec une lampe allumée sur notre tête à la recherche d'un homme honnête, compétent, sérieux dont la déclaration de politique générale est réaliste, bien articulée et inspirée de paradigmes scientifiques. Il faut un PM dont la praxis confirme sa connaissance du milieu. Le Duc de Tabara est l'un des rares échantillons d'hommes politiques haïtiens qui jouissent d'un tel pedigree. Ce n'est pas un vœu pieux! Il a une culture d'exécution, plume et encre. Ses documents l'attestent.

Aucun commentaire: