Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 20 août 2009

Comme le Prof. Lesly Manigat dans les ‘‘forums’’, les partis au pouvoir doivent s’expliquer.


Par Cyrus Sibert

Radio Souvenir FM, 106.1 : souvenirfm@yahoo.fr
Le Ré.Cit. : www.reseaucitadelle.blogspot.com/

L'intervention directe du Professeur Lesly Manigat sur les forums pour défendre ses valeurs, ses croyances, ses principes et son bilan peut-être un acte intéressant pour l'histoire et en faveur de son épouse Mirlande Manigat, Candidate à la Présidence. Ceux qui s'attachent à la vérité risquent de se faire une autre opinion de ce couple politique sur lequel on a raconté des histoires souvent méchantes.

A Réseau Citadelle nous sommes partisans du franc-parler. Nous supportons ceux qui ont un bilan et surtout ceux qui n'ont pas peur d'engager un débat ouvert. Nous sommes contre les marrons qui cherchent toujours une occasion pour se comporter en irresponsable. C'est le cas des dirigeants des partis politiques qui partagent le pouvoir depuis 2006 avec LESPWA et René Préval. Après avoir joui des privilèges accordés par le régime en place durant 3 ans et demi, pour ne pas rendre des comptes sur leur politique ministérielle, ils choisissent l'opposition, et les sénatoriales de 2009 est une opportunité pour se positionner en partis victimes. Ils pensent que le peuple des villes de province, les masses des mornes et des quartiers populeux oublieront - si facilement - les millions qu'ils ont empochés, les mauvaises décisions adoptées au niveau des Ministères comme de la Santé, l'Education, les Affaires sociales, l'environnement.

Nous souhaitons que les dirigeants de la FUSION expliquent leur politique de santé durant les 3 ans et demi écoulés. Pourquoi aujourd'hui la ville du Cap-Haitien n'a pas un hôpital, mais un dépôt de malades à la disposition des étudiants en médecine des écoles de Port-au-Prince, une institution truffée de corrompus qui paralysent les services de soin à tous les niveaux : Des membres du personnel de soutien s'accaparent des médicaments et des fiches d'inscription pour les revendre aux malades désespérés, à des prix révoltants; Des responsables de Services et de l'Administration bloquent le déroulement des programmes en faveur des démunis parce que les fonds et les médicaments sont détournés à d'autres fins. Une situation qui décourage les ONG qui supportent l'Hôpital, les médecins, les infirmières et les techniciens honnêtes qui souhaitent encore faire quelque chose au nom de l'Ethique professionnelle et du bien commun. Pourquoi, on a rien fait pour intégrer les jeunes boursiers haitiens qui ont étudié la medecine à Cuba? La ''mafia médicale''semble avoir controlé le ministère de la santé publique à partir du Parti FUSION et condamné les jeunes médecins haitiens à l'exclusion.

Nous espérons que l'OPL explique le désordre au niveau du Ministère de l'Education Nationale. Les nominations et autres décisions prises sur la base du clientélisme politique.

Le comportement de tous les acteurs politiques doit-être expliqué au peuple au nom de la transparence. La jeunesse a le droit de savoir pourquoi, les ainés ont-ils agi de la sorte.

L'implication du Professeur Manigat dans le débat sur le net mettra à mal les démagogues, les lâches, les méchants et les nuls qui s'amusent à médire dans le seul objectif de détruire un homme qu'ils n'arrivent pas à égaler. Expérience vécue, nous comprenons que dans ce pays, il a beaucoup de règlements de comptes, on se fait des ennemis par jalousie. Un comportement souvent basé sur une mentalité primaire s'accrochant à des niaiseries sans importance en ce qui concerne l'objectif de sortir Haïti de son trou. En participant à des 'forums' en vue de donner plus explications aux jeunes - comme Barack Obama le fait- les hommes de bonne foi repousseront les méchants et les condamneront au silence. Car s'ils ont pu dominer la scène politique avec leur mensonge, c'est grâce à la timidité des honnêtes gens. S'ils ont pu manipuler les jeunes, c'est faute d'avoir diffusé la bonne information.

Nous attendons, d'autres intervenants, surtout des anciens responsables de l'Etat qui, se sentant victimes de propagandes méchantes, souhaitent partager avec le public, la ''vraie-vérité.''

RESEAU CITADELLE (Le Ré.Cit), le 20 Aout 2009, 13 heures 55.

Aucun commentaire: