Follow by Email / Suivez nous par Email.-

vendredi 15 avril 2011

Paul Kendrick et Cyrus Sibert ont mené une opération de distribution de dépliants avec un message dénonçant les complicités de Mme Hope Carter avec un prédateur sexuel. Ce membre influant de l'Hôpital Sacré-Coeur supportait le pédophile Douglas Perlitz.

jeudi 14 avril 2011

Paul Kendrick et Cyrus Sibert ont mené une opération de distribution de dépliants avec un message dénonçant les complicités de Mme Hope Carter avec un prédateur sexuel. Ce membre influant de l'Hôpital Sacré-Coeur supportait le pédophile Douglas Perlitz.


Dans un message en créole, Sibert et Kendrick invitent la population de Milot a dénoncer le leadership de Hope Carter qui a ignoré les enfants victimes, les qualifiant de menteurs.

Madame Carter est allée jusqu'à soustraire deux ordinateurs de travail de Douglas Perlitz qui contenaient des preuves irréfutables sur les actes criminels de l'homme contre les enfants haïtiens. Ce comportement de Madame Hope Carter est qualifié de soustraction de preuves dans le but de faire obstruction a la justice.


C'est une insulte de voir une telle personne continuer a utiliser les pauvres haïtiens pour refaire son image en tant que mécène sensible aux problèmes des pauvres, fervente femme chrétienne respectueuse de idéaux chrétiens et guidée par la doctrine sociale de l'Église.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti.
-----------------------------

Le texte distribué en créole:


MADAN CARTER PA PWOTEJE TIMOUN AYISYEN.


Madan Cater ki se manb konsèy administrasyon lopital Hôpital Sacré Coeur te di 22 ti Aysyen ki viktim kadejak yo se manti yap fè paske yo se ti pov nan lari. Madan Carter te gade yo ak prejije, diskriminasyon : Li di yo fè manti.


Poukisa moun nan administrasyon, doktè ak enfimyè lopital Milot toujou aksepte travay ak yon moun konsa?


Pouki yo pa mande revokasyon Madan Carter?


Madan Carter ki se yon ameriken kap jere lajan "Òd de Malt" (Ordre de Malte - Catholique) bay pou lopital Milo te prefere ale lakay Douglas Perlitz ki se moun ki te fè kadejak sou ti aysyen yo pou detri prèv yo. An 2007, Madan Cater pote ale 2 ordinatè ki te guen prèv sou tout sa Douglas te fè ki pa bon sou Timoun Ayiti. Li te fè sa pou timoun yo pa jwen jistis ak reparasyon, li te fè sa pou Douglas toujou rete lib epi kontinye ap fè zak kadejak sou tigason nan lari Okap.


Madan Carter komèt yon gwo krim yo rele "bare lajistis pou pwoteje kriminel"

Malgre li fè kanpay pou di ti Ayisyen ki viktim kadejak yo se manti yap fè, nan mwa desanb 2010, la jistis kondane Douglas pou pase 20 an nan prizon. Nan jijman sa, Douglas bay laverite, li di li kon fè kadejak sou ti Aysyen nan lari ke li te dwe pwoteje ak lajan moun legliz peyi etazini te bali.


Madan Carter ki tap fè kanpay di ti malere nan lari yo fè manti, pa guen okenn kredibilite pou kontinye ap pran poz lap ede Aysyen.


Madan Carter sou bloff, li se yon ipokrit, paske li paka ede moun, si li panse ke lè yo pòv, yo pa guen dwa di yo viktim.
---------------
"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi"
Margaret Mead (1901-1978)














(Photos par Réseau Citadelle)

---------------
"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi"
Margaret Mead (1901-1978)

____________________

"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: