Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 31 août 2010

Correction d'un ami : il s'agit d'un ancien député de Pilate.

Cyrus,

Pour éviter toute confusion, il convient de signaler que Plaisance-Pilate forment deux circonscriptions électorales bien distinctes. Autrement dit, la commune de Plaisance a son député et celle de Pilate le sien. Il n'y a pas un député Plaisance-Pilate

 

Kenbe la


Manel
_______________________

Enquête : Un ancien Député de Pilate accusé dans l'assassinat de Georges Marcelin.

Par Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti.
Radio Souvenir FM, 106.1 : souvenirfm@yahoo.fr

Le Ré.Cit. (Réseau Citadelle) : www.reseaucitadelle.blogspot.com

L'assassinat politique de l'ancien Maire de Pilate Georges Marcelin le 27 juillet 2010 dans le quartier de La Fonda Hôtel au Cap-Haïtien est un mauvais précédent à l'arrivée des élections législatives et présidentielles programmées pour la fin de l'année. Les forces de sécurité présentes dans le Nord enquêtent sur la situation. Même quand on enregistre un comportement nonchalant de la part de la justice capoise, des enquêteurs de diverses institutions n'entendent pas abandonner le dossier. La sécurité des prochaines élections en dépend, il faut envoyer un message clair pour décourager ceux qui comptent utiliser la violence comme moyen de remporter le scrutin.

Selon une source confidentielle jugée crédible par RESEAU CITADELLE Georges Marcelin, qui allait être installé Vice Délégué du gouvernement de René Préval avec pour la circonscription de Pilate avec pour mission de renforcer le parti INITE dans la zone à été assassiné par des hommes de main d'un ancien député de cette même circonscription. La victime avait été élue maire de Pilate à deux reprises.

Les indices suivants militent contre cet ancien député de Pilate : Des témoins ont rapporté avoir vu une voiture 4x4 Trooper de couleur blanche immatriculée officielle, stationnée dans la zone de Fonda Hôtel, environ 50 mètres après les monuments sur la nationale #1 en allant vers Port-au-Prince, depuis 13 heures, avec à son bord 4 hommes. Quelques minutes avant l'assassinat de Marcelin Georges vers 18 heures, deux des hommes ont descendu la voiture. L'ancien député de Pilate a été aperçu à pied, exactement tout près des monuments de Vertières, quelques minutes avant l'assassinat. Il aurait été en train de superviser l'opération. Selon les enquêteurs, ils auraient abandonné sa voiture à ses hommes de main qui devaient accomplir la mission. Après l'exécution de Georges Marcelin, la voiture Trooper blanche immatriculée officielle a été remarquée dans la station d'essence ELF de Champin, soit 40 mètres avant les monuments de Vertières. Elle a passé un bon moment dans la station d'essence. Le chauffeur était calme. De plus, la voiture en question a été stationnée, après le crime, dans la maison d'un notaire en face d'une épicerie. Nous nous réservons le droit de ne pas citer le nom du notaire ni celui de l'épicerie. 

Deux semaines avant son assassinat Georges Marcelin avait reçu des menaces de mort de la part de cet ancien député de Pilate. Le 12 juillet 2010 après sa nomination, il a essuyé 4 à 5  coups de feu à Port-au-Prince. Dans l'après du même jour – 12 juillet 2010, sa fille de 20 ans, écolière en fin d'études classiques, a reçu un appel sur son portable l'invitant à se rendre du coté de « Croissant d'or » une boulangerie sur la Route Nationale #1 pour recueillir un colis qu'on voulait remettre à son père. Elle a eu l'habilité de consulter son papa Georges Marcelin qui lui a déconseillé d'y aller tout en lui expliquant les menaces auxquelles il faisait face à Port-au-Prince.

Consultée sur ce dossier, la  Police Nationale d'Haïti dans le Nord explique qu'avec les lois haïtiennes, le dossier ayant été saisi par le juge de Paix qui avait dressé un constat légal du cadavre, les enquêteurs de la police ne peuvent qu'attendre une commission rogatoire i.e. une décision du juge instructeur ordonnant des renseignements complémentaires. Le commandement de la PNH dans le Nord se dit prêt à exécuter toutes décisions du juge instructeur. 

Traditionnellement, il n'y a pas beaucoup de juges assez braves pour mener une enquête sérieuse sur cet assassinat. La condamnation à seulement 5 ans de prison, au mois de juin 2010, d'un ancien inspecteur de police, ancien responsable de la SDPJ, pour son implication dans plusieurs cas de kidnapping, suite aux pressions de personnes connues et/ou inconnues sur des juges, peut facilement expliquer pourquoi il y a autant de bandits dans le Nord. La liste des cas de crimes ou d'assassinats spectaculaires restés impunis est longue. Il faut plus qu'un Doyen honnête et d'un Chef de Parquet incorruptible pour transformer la justice dans le Nord. Les corrompus nommés comme substituts au parquet et comme juges de paix par des politiciens sans scrupules s'activent à défendre le statu quo en vendant la justice au plus offrant, à l'insu du Doyen, du Chef du Parquet et des juges non-corrompus. Une pratique qui constitue une menace pour ceux qui malgré tout cherchent à conserver leur intégrité.

RÉSEAU CITADELLE (Le Ré.Cit), le 30 Aout 2010, 13 heures 03.

____________________

"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

 


Aucun commentaire: